kosovo
Cela va sûrement rester dans les annales de la politique d'immigration lyonnaise. La préfecture a ordonné mercredi 6 octobre l'expulsion d'une mère de famille. Nusrete Bérischa, 31 ans, Albanaise du Kosovo vivant à Lyon depuis sept ans a été placée dans un avion direction les Balkans, sans son fils de six ans resté à Lyon.
Pas d'image
Reportage. Après les annonces gouvernementales visant à démanteler 300 camps illégaux, le camp de Roms de la rue Paul Bert (Lyon 3e) vit dans la crainte. Ses habitants ne veulent pas retourner en Roumanie, pays qu’ils ont fui et que les plus jeunes n’ont jamais connu.
Pas d'image
Alors que la plupart des ministres du gouvernement Fillon sont en vacances, Brice Hortefeux sillonne la France. Et chaque étape sert à dévoiler des mesures pour améliorer la sécurité. Ce jeudi, le ministre de l’Intérieur était à Lyon. Reportage.
Pas d'image
Les forces de l’ordre ont procédé lundi matin à l’expulsion de familles roumaines dans un immeuble situé au 47, cours de la République à Villeurbanne dans le secteur des Charpennes. Certaines d’entre elles, en cours d’insertion, sont à la recherche d’un logement social.
Pas d'image
Un père de famille placé au centre de rétention de Lyon il y a dix jours est menacé d'expulsion vers l'Angola. Une école primaire se mobilise car l'avenir de quatre enfants est en jeu.
Avril 2004, deux filles de 14 et 17 ans meurent dans l’incendie de leurs caravanes. Ce drame et les conditions de vie des Roms des bidonvilles émeuvent. Le préfet fait même le déplacement sur le terrain vague de la rue de Surville. Lors des obsèques, l’archevêque de Lyon, Mgr Philippe Barbarin, lance un appel aux pouvoirs publics en faveur des Roms : “Le drame qui s’est produit dimanche est un drame de l’indifférence. On a fermé les yeux, nous n’avons pas été à la hauteur et j’en ai honte”. On entend “plus jamais ça”.
Après l'expulsion d'un jeune marocain de 20 ans sans-papiers, élus, membres de RESF et amis se sont réunis ce vendredi pour exprimer leur colère et leur émotion.
Sarah est lycéenne et risque l'expulsion.
Le 16 avril 2008, alors qu'il s'envole en direction de Brazzaville pour Agir Ensemble pour les Droits de l'Homme, ONG qu'il préside, André Barthélemy s'oppose à l'expulsion de deux congolais.
Pas d'image
Arrivée en 2004 en France, la famille Fékir, d'origine algérienne, s'est vue refuser le droit d'asile politique.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6