Le repaire Jägermeister
Après Paris cet été, le magazine Vice France investit le bar La Pêcherie (1er arrondissement) durant trois semaines. Intitulé "Le repaire Jägermeister", ce bar éphémère met à l'honneur, comme son nom l'indique, la célèbre liqueur à base de plantes médicinales, qui fait fureur auprès des étudiants. Lyon Capitale s'est rendu sur place vendredi 11 novembre, le lendemain de son inauguration.
Pas d'image
La ville de Lyon a été élue 4e meilleure ville étudiante de France pour l'année scolaire 2016-2017.
Manufacture des tabacs 5
Ils sont cinq ou six étudiants à "ne plus se retrouver dans les pratiques d’accord de l’UDI avec le parti Les Républicains". Pour élargir leur champ d’influence, ils adaptent leur stratégie de communication aux outils de leur époque.
Pas d'image
L'Insee publie une étude tentant de situer Lyon et sa population parmi treize villes européennes de dimension proche.
Vu de Lyon
L’écart entre l’offre et la demande se creuse un peu plus au niveau des colocations lyonnaises. Pour une chambre à Lyon, huit aspirants “colocs” se bousculent à la porte, selon une étude du site Appartarger.com. Un mode de vie pourtant de plus en plus nécessaire au portefeuille des étudiants.
manifestation Ampère loi el khomri
Les aménagements apportés au projet de loi El Khomri n’ont pas convaincu les syndicats lycéens et étudiants, qui appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce jeudi. Devant le lycée Ampère à Lyon, une centaine de lycéens manifestent ce matin. À l’université Lumière-Lyon 2, le campus de Bron serait occupé et en cours d’évacuation.
Pas d'image
À l'issue des élections étudiantes, le syndicat est représenté dans les conseils d'administration des trois universités lyonnaises et de Sciences-Po.
Pas d'image
Le syndicat étudiant appelle "tous les jeunes de ce pays à se mobiliser pour exiger le retrait du projet de loi Travail". A Lyon, une manifestation est prévue le 9 mars à 13 heures, place Bellecour.
accueil réfugiés lyon
Quinze sans-papiers appartenant à un collectif d'étudiants ont investit le bureau de la présidence de l'Université pour réclamer leur inscription. Près de 200 étudiants se sont ensuite rassemblés pour investir le Grand Amphithéâtre ou devait se tenir la conférence "Sécurité ou liberté : faut-il choisir ?" en présence du préfet du Rhône.
Pas d'image
La Ville a distingué en décembre des jeunes chercheurs et chercheuses ayant terminé leur thèse et travaillant dans la Métropole.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7