"Prof Académie : Qui sera le prochain à quitter l'aventure ?" chantaient les étudiants présents à la manifestation des enseignants ce mardi 24 novembre après-midi au rectorat de Lyon. Une boutade qui en dit long sur les esprits motivés du cortège venus protester contre les réformes de l'éducation nationale.
Pas d'image
Après l'audit réalisé entre décembre 2008 et avril 2009 sur la gestion des deux précédentes présidences de l'université Lyon 2, Gilbert Puech, ancien président de 2001 à 2006 et membre actuel du conseil d'administration réagit à notre article "Lyon 2 repart en guerre" publié dans Lyon Capitale ce mois-ci. Il nous envoie une tribune que nous publions ici.
En décembre, le conseil d’administration de Lyon 2 votera pour un nouveau président. L’université entre en période électorale à l’approche du départ d’Olivier Christin, pour Neuchâtel, en Suisse, au mois de janvier. Cette élection présidentielle et la publication d’un audit sur la gestion de l’université ouvrent une nouvelle période de turbulences à Lyon 2.Lire aussi la Tribune de Gilbert Puech, ancien président de Lyon 2Retrouvez la suite de notre dossier sur Lyon 2 dans le mensuel Lyon Capitale de novembre disponible dans tous les kiosques
Le recteur de l'académie de Lyon, Roland Debbasch a visité mardi le lycée Robert Doisneau à Vaulx-en-Velin. L'établissement fait partie des dix lycées du Rhône qui bénéficient du dispositif spécifique de réussite scolaire. Reportage.
À l’école, à la maison, le débat sur l’autorité fait rage. Entre laxisme et autoritarisme, les parents n’arrivent plus à se situer. Et leurs enfants aussi… Voici quelques clés pour ne pas se laisser déborder ou, au contraire, réprimer trop fermement les désirs de l’enfant.
C’est un fait, les jeunes d’aujourd’hui se familiarisent avec l’argent de plus en plus tôt. Les plus petits le considèrent comme quelque chose de magique. Grâce à lui, on peut tout s’offrir, pensent-ils…Pour les plus grands, il constitue un facteur d’intégration majeur au sein de leur groupe d’amis.
Pas d'image
Le 16 octobre 2007 Baby First fait son apparition sur CanalSat. Elle émet depuis la Grande Bretagne des programmes destinés aux petits de six mois à trois ans, 24h sur 24. Une pétition commence alors à circuler, lancée par des psychiatres et pédo-psychiatres français, parmi lesquels Serge Tisseron, pour alerter sur les dangers d’une telle chaîne.
Les enfants et les adolescents ne peuvent y échapper : les écrans sont partout. Génération à évoluer dans un monde de communication en pleine explosion, les jeunes sont confrontés, avec leurs parents, à cette question : comment gérer l’utilisation de ces outils numériques, et pour quelle finalité ? En un mot, comment grandir intelligemment ? Cette nouvelle responsabilité ne change pas fondamentalement l’exercice de la parentalité mais il s’agit bien d’un nouvel enjeu d’éducation.
Pas d'image
Une tendance qui se généralise : la garde alternée. Bonne ou mauvaise solution ? La loi Ségolène Royal du 4 mars 2002 s’appuie sur un meilleur partage de la « parentalité ». Depuis, un couple sur dix en fait la demande.

Posts navigation

1 2 3 63 64 65 66 67 68