Pas d'image
Suite à notre enquête sur les relations entre les collectivités locales et la presse régionale, parue dans le numéro de novembre de Lyon Capitale, nous avons fâché tout rouge notre excellent confrère Gérard Angel. Et pour cause. Dans le tableau publié page 31, faisant état du nombre de pages de publicités publiques, nous avons relevé par erreur 87 pages pour Les Potins d’Angèle, alors qu’en réalité l’hebdomadaire satirique n’a bénéficié que de 61 pages sur la période concernée (du 1er janvier 2009 au 31 mai 2010).
geisha collomb
La vie est injuste avec les Grands de ce Monde. Depuis des années, Gérard Collomb, qui se définit à tout bout de champ comme “un maire sécuritaire”, nous rebat également les oreilles avec ses formules grandiloquentes, “Modèle Lyonnais”, "Lyon Grande Métropole Européenne”, "Lyon Rayonnement International” et au moment même où la capitale des Gaules devient enfin The Center of the World, il n’est pas là pour applaudir et en récolter les fruits. Le New York Times, le Washington Post, El Pais, Die Welt, The Australian, le Corriere della Serra, The Independent, toutes les télés et toutes les radios de tous les pays mettaient à leur “une” notre bonne vieille ville… Et toujours pas de Gérard. Mais où se cachait-il ?
Pas d'image
Au paroxysme de la contestation contre la réforme des retraites, dont Lyon est devenu pour ainsi dire le théâtre central jusqu’à faire la une du New York Times, il n’est pas toujours aisé de faire le choix du long terme, de la raison, du débat, de la diversité des points de vue, en les relatant aussi honnêtement que possible. On court alors le risque d’être pris entre plusieurs feux. Pour certains, nous ne donnons “pas assez la parole aux grévistes”, pour d’autres, c’est pile le contraire. Et la tentation est grande, pour chaque camp, de nous “attirer dans ses filets” : pas plus qu’hier, nous ne tomberons aujourd’hui dans cette facilité intellectuelle.
Pas d'image
Humeur. Ça y est, je me suis enfin décidé. Pour la première fois de ma vie, je suis en grève ! Eh oui, tout arrive (je me sens mieux, il était temps). Chaque matin, en me rasant, je ressentais comme un malaise, à écouter sur ma radio préférée tous ces interviewés en lutte alors que j’étais là, peinard, à m’enfiler depuis vingt ans des semaines de soixante-dix heures six jours sur sept sans réfléchir, piquant le boulot aux jeunes et aux seniors.
Pas d'image
Dans un éditorial publié aujourd’hui dans la version électronique du Monde, Eric Fottorino, qu’on a connu plus créatif, revient sur la réforme des retraites. D’après lui, "une réforme d’envergure ne peut être acceptée" que si elle est "expliquée avec méthode" et "portée par des idées justes". Il répond de manière particulièrement convenue à la première question et laisse les lecteurs sur leur faim quant à la seconde, qu’il oublie au passage, tout en ayant précisé plus tôt que cette "exigence" faisait "défaut".
Pas d'image
Dans une lettre de démission manuscrite qu'ont pu consulter nos confrères du Nouvel Observateur, Bernard Kouchner parle "d'inflexion sécuritaire", prend acte de "la fin de l'ouverture" à gauche opérée par Nicolas Sarkozy depuis son arrivée au pouvoir en 2007, et dénonce des "humiliations" venues "des conseillers" du président.
Pas d'image
"La semaine de la mobilité et de la sécurité routière", organisée par la préfecture du Rhône, vient de se dérouler à Lyon. L'année 2009 a en effet été fatale pour 28 cyclomotoristes et motards. En 2010, ce sont déjà 19 conducteurs de deux roues qui ont trouvé la mort. Ce constat a poussé les autorités à orienter la semaine de la mobilité et de la sécurité routière "vers la protection des deux roues". À ce titre, l'opération ''les petits mots'' visait à distribuer des autocollants aux usagers de la route et à pendre des étiquettes sur les guidons des motos, du style "Fragile".
Pas d'image
Il y a décidément quelque chose de schizophrène dans la République française. Après la Justice, voilà que le pouvoir met à mal un autre pilier de notre démocratie, à savoir la presse. Entendons-nous bien : il ne s’agit pas ici de consacrer le journaliste en tant que super-citoyen paré de toutes les vertus, de tous les pouvoirs et de toutes les qualités. Des manquements à la déontologie dans notre métier existent, à Paris comme à Lyon, où les conflits d’intérêts sont légion (cf. Lyon Capitale n° 692 du mois de septembre) et nous ne sommes pas les derniers à en informer nos lecteurs.
LC 679
Gérard Collomb boycotte Lyon Capitale… Mais Lyon Capitale ne boycotte pas Gérard Collomb !
une 690
Suite à l’enquête de Slim Mazni parue dans le dernier Lyon Capitale sous le titre « Quand la corruption gangrène le Grand Lyon », 
Gérard Collomb s’est cru autorisé à déclarer au micro de notre confrère Gérard Angel, vendredi matin sur Radio Scoop : « Je découvre. J’ai l’habitude des titres de Lyon Capitale et je vais vérifier auprès de mes services pour voir s’il y a l’ombre d’une réalité dans les accusations portées, sinon ce sera une calomnie de plus de Lyon Capitale » (sic).

Posts navigation

1 2 3 10 11 12 13 14 15