Pas d'image
Depuis deux ans, l’organisation mondiale de police ouvre de plus en plus son financement au secteur privé. De généreux “dons” et des conflits d’intérêt non moins conséquents. Après les lobbys du tabac et de la pharmacie, 4e volet de l’enquête de Lyon Capitale.
Pas d'image
Depuis deux ans, l’organisation mondiale de police ouvre de plus en plus son financement au secteur privé. De généreux “dons” et des conflits d’intérêt non moins conséquents. Après le lobby du tabac, 2e volet de l’enquête de Lyon Capitale.
Pas d'image
En marge de la conférence d’inauguration du forum TAC, un photojournaliste a été sorti manu militari et sommé de montrer ses photos du secrétaire général d’Interpol, Ronald Noble. Une atteinte à la liberté de la presse qui renforce un peu plus les doutes sur l’opacité de cette organisation internationale, décrite dans notre enquête “L’immoral financement d’Interpol”.
Luk Joossens
Entretien – Luk Joossens, expert international sur le trafic illégal de cigarettes, analyse la politique d’Interpol en la matière.
Pas d'image
Au-delà du cliché de cinéma, à quoi sert et comment travaille Interpol ? Et avec quel budget ?
Pas d'image
Depuis deux ans, l’organisation mondiale de police ouvre de plus en plus son financement au secteur privé. Labos pharmaceutiques, Fifa, multinationales du tabac, notamment, ont fait de généreux “dons”. Conflits d’intérêts en vue. L’enquête de Lyon Capitale. Premier volet.
LC 723 p. 30-31
Entretien – Fin mai, Lyon Capitale révélait comment l’industrie du tabac finance Interpol, provoquant le désaveu des États signataires de la convention antitabac de l’OMS. Aujourd’hui, le professeur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office de prévention du tabagisme, le dit tout net : ces dons sont inacceptables, “est-ce que la brigade des stupéfiants peut accepter les dons des trafiquants de drogue et de la mafia ?
Cigare
Après les révélations de Lyon Capitale sur le financement d’Interpol par l’industrie du tabac, le JDD rapporte un étrange dîner entre le numéro deux mondial du tabac et plusieurs parlementaires français. De nouveaux cas de conflits d’intérêts qui enfreignent la convention-cadre de l’OMS.
Pas d'image
Quels sont les garde-fous mis en place par Interpol pour se prémunir contre les conflits d’intérêts ? Derrière cette question, simple, posée par un bureau de l’OMS : la multiplication des subsides privés que reçoit l’organisation de police internationale, notamment des multinationales du tabac. Une enquête à lire dans Lyon Capitale-le mensuel de juin.

Posts navigation

1 2 3