LC 719 p. 12-13
Fin 2012, la droite lyonnaise semblait avoir renoncé à en organiser, faute de candidats. “À quoi bon, si Gérard Collomb est jugé imbattable en 2014 ?” entendait-on. Quelques semaines plus tard, elle croule de nouveau sous les candidatures et semble s’être remise à y croire. Les primaires sont du coup relancées. Elles pourraient voir s’affronter 5 ou 6 postulants, dans un scrutin très ouvert. Avec à la clé l’espoir qu’elles donneront à la droite lyonnaise ce qu’elle cherche vainement depuis le départ de Raymond Barre : un leader.
DSC_5227bd
Lors du débat d'orientation budgétaire ce lundi, Gérard Collomb a souligné que l'endettement de la collectivité a reculé ces dernières années. Les marges dégagées lui permettent d'accélérer ses investissements avant la fin de son second mandat. Malgré le gel des dotations de l'Etat, les rentrées fiscales qui s'amenuisent et les prix de l'énergie en hausse.
Frédéric Poignard reçoit Denis BROLIQUIER maire Lyon Divers Droite du 2e arrondissement. Il évoque quelques dossiers lyonnais, son engagement à l'Union des Démocrates Indépendants fondé par Jean-Louis Borloo et les primaires à droite pour les municipales 2014.
Capture d--cran 2012-10-23 - 18.47.43
EXCLUSIF - Dans un entretien à paraître vendredi dans le mensuel Lyon Capitale, le maire divers droite du 2e arrondissement de Lyon annonce son ralliement au mouvement fondé par Jean-Louis Borloo. Ce rapprochement opère la résurrection de l'UDF (hors MoDem). En ligne de mire, la constitution d'une liste autonome aux municipales.
Pas d'image
La candidature lyonnaise à la Cité de la gastronomie passe son grand oral lundi 15 octobre. Quasiment à la veille de cet évènement, Denis Broliquier appelle au rassemblement des hommes et femmes politiques de gauche et de droite derrière le projet. Il souhaite même que tous se rendent à Paris à l’occasion de l’examen de passage.
Capture d’écran 2012-06-20 à 12.04.23
Les deux leaders auto-proclamés, Michel Havard et Emmanuel Hamelin, ont mordu la poussière, battus aux législatives. Denis Broliquier n'a pas brillé non plus. Quant à Nora Berra, elle est loin de faire l'unanimité. Un recours extérieur s'impose-t-il ? Tour d'horizon des possibles.
Capture d’écran 2012-06-12 à 19.03.10
SERIE - L'aventure Lyon divers droite a tourné court aux législatives, excepté dans le 2e arrondissement. Mais Denis Broliquier pense avoir surtout "fait gagner en notoriété" son mouvement. Et se tourne déjà vers son véritable objectif : les municipales de 2014.
Résultats 1er tour 2e circo
Pierre-Alain Muet, comme prévu, devrait facilement retrouver son siège à l'Assemblée nationale. Crédité de 55% d'intentions de vote d'après notre sondage exclusif OpinionWay-Fiducial pour Lyon Capitale, il battrait Emmanuel Hamelin. Les surprises sont à observer chez Émeline Baume (EE-LV) et Denis Broliquier (Divers droite) dont les rêves de second tour se heurtent à la dure réalité d'un scrutin dominé par des enjeux nationaux.
Frédéric Poignard reçoit Thierry MOUILLAC candidat Lyon Divers Droite dans la 4e circonscription du Rhône. Il évoque la campagne des législatives, le programme de Lyon Divers Droite et l'état de la droite à Lyon.
Sur le plateau d''"En Ligne de Mire", Paul Terra reçoit Emmanuel HAMELIN candidat UMP, Emeline BAUME candidate EELV, Pierre-Alain MUET candidat PS et député sortant et Denis BROLIQUIER candidat Lyon Divers Droite.

Posts navigation

1 2 3 5 6 7 8 9 10 11 13 14 15