La tournée des vœux a pris une dimension nouvelle en cette année 2019. Ce n’est plus seulement un événement à mi-chemin entre la corvée et la tradition. Le retour de Gérard Collomb et ses emballements en ont fait un temps politique cette semaine, dans les arrondissements où il est allé comme dans celui où il […]
Au lendemain d'une cérémonie des vœux du 6e marquée par le coup de sang de Gérard Collomb qui a privé de parole David Kimelfeld, des élus lyonnais réagissent. Étienne Blanc dénonce «  une humiliation  ». Le président de la métropole revient, lui, sur cet épisode avec plus de légèreté.
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Mardi soir, lors des vœux au 6e arrondissement, Gérard Collomb, le maire de Lyon, s'est opposé à ce que David Kimelfeld, président de la métropole, prenne la parole, sous les yeux médusés de l'hôte de la soirée, Pascal Blache, le maire du 6e. À son arrivée, Gérard Collomb avait été hué par le petit millier de participants à cette soirée.
Grand Lyon – Conseil métropolitain © Tim Douet
La métropole de Lyon va débloquer 100 000 euros dans le cadre d'un appel à projets qui permettra aux citoyens de développer des actions et solutions en matière de transition solidaire et transition environnementale. Une réponse à la fois aux Gilets jaunes et marches pour le climat. 
Nouvel outil de communication indispensable pour les politiques, Twitter n’a pas échappé aux politiques lyonnais. C’est en 140 caractères qu’ils ont souhaité aux citoyens de belles fêtes de fin d’année.
Ce vendredi, le président de la métropole inaugurait le tout premier parc fluvial d’hydroliennes de France, à Caluire-et-Cuire. Un projet ambitieux et respectueux de l’environnement.
Comment concilier "fin du monde" avec la question du réchauffement climatique et "fin du mois", qui s'exprime notamment à travers la mobilisation des Gilets jaunes en France ? Interview avec le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, qui a choisi d'intégrer les acteurs du social dans les futures discussions autour du climat.
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
À la tête de la métropole depuis dix-huit mois, David Kimelfeld accélère le rééquilibrage entre ses compétences urbaines (héritées du Grand Lyon) et sociales (récupérées du département). L’outil créé en 2015 commence selon lui à montrer les premiers signes de sa pertinence. Mais il demande aussi du temps. En creux, David Kimelfeld dresse l’inventaire de la patte qu’il a apportée à cette collectivité depuis qu’il a succédé à Gérard Collomb.
Grand Lyon – Conseil métropolitain © Tim Douet
Collectivité pionnière, la métropole de Lyon n’a toujours pas été dupliquée en France. Localement, son bilan est contrasté. Après des mois à patiner, elle semble tenir sa feuille de route et avoir enfin intégré le virage social imposé par les compétences héritées du département, mais elle a perdu au passage de sa superbe financière.
Ce lundi soir, David Kimelfeld était l'invité de comités locaux de la République en marche en froid avec Caroline Collomb. Ils se sont visiblement bien trouvés. Une heure après les organisateurs de la soirée publiait un communiqué acerbe contre Gérard Collomb.

Posts navigation

1 2 3 4 14 15 16