Bella Figura – Chorégraphie Jirí Kylián © Michel Cavalca
Le ballet de l’Opéra de Lyon crée deux programmes exceptionnels du maître Jiří Kylián. Un grand moment de danse !
Le Retour d’Ulysse, opéra de Monteverdi – Mise en scène William Kentridge, avec la Handspring Puppet Company © ICK HEO
Les retrouvailles d’Ulysse et Pénélope chantées par Monteverdi et jouées par la Handspring Puppet Company. Un opéra baroque avec marionnettes à découvrir à la Maison de la danse.
Lobby, par la compagnie Tie Break © Tony Noël
Si vous les avez ratés la saison dernière, allez au théâtre Théo-Argence ce vendredi, car les danseurs de la compagnie Tie Break distillent une énergie à toute épreuve alliée à une maîtrise technique qui a de quoi ravir les fans de breakdance.
Cabine d’essayage – Chorégraphie Jessica Noita © FG
Porté par le théâtre Astrée de l’université Lyon 1, avec à sa tête Claire Truche, Chaos Danse signe sa 17e édition, ouvrant des espaces à la jeune création et à des spectacles originaux qui sortent des sentiers battus.
Maguy Marin au travail © Laurence Dasnière
Lyon Capitale vous offre des invitations à la projection du film sur la chorégraphe Maguy Marin, le 23 mars, aux Écrans du doc – en sa présence.
L’Enchanteresse, de Tchaïkovski – Mise en scène Andriy Zholdak © Stofleth
Trois opéras sinon rien. C’est la devise imposée par Serge Dorny dans le cadre du “festival d’opéras” annuel. Pour l’édition 2019 il nous a destiné l’Enchanteresse de Tchaïkovski, Didon et Énée de Purcell et le Retour d’Ulysse de Monteverdi. Première ce vendredi, puis alternance des trois œuvres.
Peer Gynt, par le Ballet de Bâle – Chorégraphie Johan Inger © Ismael Lorenzo
Le Ballet de Bâle s’installe cette semaine à Lyon pour nous offrir le Peer Gynt chorégraphié par Johan Inger.
Nach © Emmanuel Tussore
Ce sera la jeune découverte du festival Sens dessus dessous 2019 à la Maison de la danse. La danseuse de krump Nach présente son premier solo. Elle y dévoile à sa façon une danse urbaine ayant émergé à Los Angeles après les émeutes des années 2000.
Sandrine Mini recadrée
L'ancienne directrice du Toboggan, Sandrine Mini, dénonçait son licenciement en 2016. Le tribunal administratif de Lyon a estimé que celui-ci était valable. 
The Great Tamer (Le Grand Dompteur) – Chorégraphie Dimitris Papaioannou © Julian Mommert
Pour cette nouvelle édition, le festival de la Maison de la danse impose des œuvres fortes qui vont laisser des traces dans notre mémoire de spectateur.

Posts navigation

1 2 3 4 5 18 19 20