La compagnie japonaise El Squad © DR
La Maison de la danse fête ses 40 ans. Une bonne raison pour retrouver des compagnies qui ont fait son succès et qui ont transformé l’écriture de la danse. Riche et éclectique, la programmation 2019-2020 s’adresse à tous les publics et sera ponctuée par de nombreux événements et surprises. À vos danses !
Complice des chorégraphes Annick Charlot et Mourad Merzouki, Gilles Aguilar expose jusqu’au 30 avril des photos personnelles où il semble danser avec les interprètes pour saisir le mouvement. “Musiques du silence” est à voir à Pôle en Scène (espace Albert-Camus).
Bella Figura – Chorégraphie Jirí Kylián © Michel Cavalca
Le ballet de l’Opéra de Lyon crée deux programmes exceptionnels du maître Jiří Kylián. Un grand moment de danse !
Le Retour d’Ulysse, opéra de Monteverdi – Mise en scène William Kentridge, avec la Handspring Puppet Company © ICK HEO
Les retrouvailles d’Ulysse et Pénélope chantées par Monteverdi et jouées par la Handspring Puppet Company. Un opéra baroque avec marionnettes à découvrir à la Maison de la danse.
Lobby, par la compagnie Tie Break © Tony Noël
Si vous les avez ratés la saison dernière, allez au théâtre Théo-Argence ce vendredi, car les danseurs de la compagnie Tie Break distillent une énergie à toute épreuve alliée à une maîtrise technique qui a de quoi ravir les fans de breakdance.
Cabine d’essayage – Chorégraphie Jessica Noita © FG
Porté par le théâtre Astrée de l’université Lyon 1, avec à sa tête Claire Truche, Chaos Danse signe sa 17e édition, ouvrant des espaces à la jeune création et à des spectacles originaux qui sortent des sentiers battus.
Maguy Marin au travail © Laurence Dasnière
Lyon Capitale vous offre des invitations à la projection du film sur la chorégraphe Maguy Marin, le 23 mars, aux Écrans du doc – en sa présence.
L’Enchanteresse, de Tchaïkovski – Mise en scène Andriy Zholdak © Stofleth
Trois opéras sinon rien. C’est la devise imposée par Serge Dorny dans le cadre du “festival d’opéras” annuel. Pour l’édition 2019 il nous a destiné l’Enchanteresse de Tchaïkovski, Didon et Énée de Purcell et le Retour d’Ulysse de Monteverdi. Première ce vendredi, puis alternance des trois œuvres.
Peer Gynt, par le Ballet de Bâle – Chorégraphie Johan Inger © Ismael Lorenzo
Le Ballet de Bâle s’installe cette semaine à Lyon pour nous offrir le Peer Gynt chorégraphié par Johan Inger.

Posts navigation

1 2 3 4 5 18 19 20