Omnivore. adj.- de omni- et vore. Qui mange de tout, qui se nourrit différemment d’aliments d’origine animale ou végétale. Omnivore, c’est aussi l’intitulé du plus grand festival international de l’avant-garde culinaire. Une sorte de show incroyablement enthousiasmant, un brin déjanté et terriblement rock’n roll. Parce qu’à Lyon Capitale, on aime la cuisine, toutes les cuisines, et qu’on a l’estomac bien accroché, est allé faire un saut, 665 kilomètres plus haut. Bilan : une grosse claque, une mise en orbite immédiate.
La cuisine selon les figures montantes de la nouvelle gastronomie, c'est par ici !
La cuisine selon les figures montantes de la nouvelle gastronomie, c'est par ici !
11h ensoleillé, sur la terrasse houblonneuse du café Chantecler. À cette heure, l’équipe de Lyon Cap’ sirote jus d’abricot et cafés. Direction le marché de la Croix-Rousse. Flore arrive, petit béret vissé sur sa chevelure orangée, gaie comme un pinson. Flore est DJ, digne représentante du nu-break en France, un son anglais électro et très dance-floor qui fusionne de façon réjouissante et contagieuse reggae, ragga, transe et techno.
1,75 m, 82 kilos, notre homme est à l’image de sa BMW Série 1 : compacte et puissante. Pour ce repas n°7, Thomas Bernardi, caméraman à Lyon cap’ s’est joint à nous, pour tourner un film*. J’avais envisagé un petit générique et Raphaël Saint-André me plaquant façon Jesus Christ The Musical**. On m’a gentiment invité à y renoncer. Du fond du cœur, merci !
L'actualité du lundi 21 décembre en images :A la veille des fêtes, nous avons suivi la préparation des chapons de Bresse qui garniront vos assiettes en cette fin d'annéeLyon toujours approximatif sur le plan technique ramène le nul, un partout, de la principauté
Manger cinq fruits et légumes par jour, ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé… pratiquer une activité physique régulière… Les bons conseils pleuvent de toute part. Mais qui peut se targuer de les suivre réellement ? Lyon Capitale fait le point pour les parents angoissés...
C’est Jean-Luc Chavent, conteur de rues sur TLM et de loin le moustachu le plus connu de la place lyonnaise, qui s’y colle.
Mathieu Rostaing Tayard, le chef du 126, se propose de cuisiner avec une contrainte imposée par la journaliste Dalya Daoud. Pour ce second numéro, il doit préparer un barbecue en hiver sous un pont.
Ustensile-phénomène en 2008, le siphon promet, pour 2009, de conserver son titre d’objet culte en cuisine.

Posts navigation

1 2 3 11 12 13 14 15 16