Les camions de CRS sont présents en nombre place Bellecour, ce samedi, pour l'acte 29 des Gilets jaunes, alors que le centre-ville est sous tension après qu'un homme a sorti une arme rue Victor Hugo, en début d'après-midi.
Un équipage de deux CRS dans un véhicule a été la cible des jets "de pavés et autres projectiles" ce samedi à Lyon. Le préfet Pascal Mailhos a fait part de son soutien et condamné "avec la plus grande fermeté cet acte lâche et d'une rare violence". 
Sur des airs de rock n'roll, des Gilets Jaunes parvenus à rejoindre la rue de la République lors de l'acte XIV se sont mis à danser devant le cordon de CRS.
Sur les vingt-et-une personnes interpellées ce samedi, sept seront présentées à un juge ce lundi 11 février.
Les chants "Macron démission" n'ont pas faibli à Lyon pour l'acte XII des Gilets Jaunes.
Face à des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre sur la presqu'île, les stations de métro Bellecour et Hôtel de Ville ne sont plus desservies.
Pas d'image
La situation se tend dans le 7e arrondissement de Lyon.
Les cortèges ont jusqu'alors déambuler sans encombre dans les rues de Lyon. Mais aux alentours de 14h45, les forces de l'ordre ont fait usage des premiers gaz lacrymogènes de la journée.
La tension est palpable sur la place Bellecour et aux alentours, à l'heure d'ouvrir le bal de la fête des Lumières ce samedi soir. De nombreux jeunes se sont mêlés à un cortège imprévu de gilets jaunes pour rejoindre une place enfumée de lacrymogène et bouclée par les CRS. 
A près d’une heure avant le début de la Fête des Lumières, des altercations se tiennent en Presqu’Île. Les CRS ont sécurisé l’hôtel de Ville.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6