C’est en majesté que Francis Ford Coppola viendra quérir son prix Lumière avec, sous le bras, une nouvelle version restaurée (et sans doute définitive) de son monstrueux chef-d’œuvre, Apocalypse Now, projeté en clôture comme apothéose d’une vaste rétrospective.