Frédéric Poignard reçoit Georges Képénékian, adjoint au maire de Lyon délégué à la culture. Il revient sur l'appel aux dons du musée des Beaux-Arts de Lyon pour acquérir un tableau d'Ingres, sur le dossier des dépassements d'honoraires et sur la prochaine Fête des Lumières qui se déroulera du 6 au 9 décembre 2012.
Lundi soir, Gérard Collomb dévoilait officiellement le projet lyonnais de la Cité de la gastronomie. La Cité doit s'implanter dans l'Hôtel-Dieu sur 15 000 m2. Le montage financier du projet présenté comme cohérent et prudent s'élève à 18 millions d'euros. La Cité de la gastronomie devrait comprendre un musée, des expositions, un centre de conférence, de formation, des cours de cuisine, un jardin, des boutiques et des restaurants.
Capture d’écran 2012-11-06 à 10.00.42
Gérard Collomb a levé la cloche qui recouvrait jusqu’ici le projet lyonnais de Cité de la gastronomie. Ce temple à la gloire du bien-manger devrait s’implanter dans la partie la plus ancienne de l’Hôtel-Dieu et s’étendre sur 15.000 m². À l’occasion de ce lever de rideau sur un des projets qui passionnent le plus les Lyonnais, tout le gratin de la gastronomie lyonnaise était rassemblé à l’hôtel de ville, Paul Bocuse en tête.Visionner aussi notre reportage vidéo
Frédéric Poignard reçoit Michel Havard chef de l'opposition municipale à Lyon. L'élu qui ambitionne de briguer la mairie de Lyon en 2014 revient sur quelques questions d'actualité et sur son soutien à François Fillon dans la course à l'UMP. Sur le plan local, il évoque l'organisation des primaires à droite, son envie d'être candidat en 2014 et les dossiers de l’Hôtel-Dieu et de la Cité de la Gastronomie.
Pas d'image
Cinq villes restent en lice après le retrait de dernière minute de Versailles, pour accueillir la Cité de la gastronomie. La ville du Roi-Soleil a renoncé à se lancer dans la bataille, faute de financements.
P1100879_Paris_Ier_rue_de_Valois_n°7_ministère_de_la_culture_rwk
Une délégation lyonnaise formée de Gérard Collomb, maire de la Ville, Régis Marcon, chef étoilé, et Albert Constantin, architecte était reçue à 15h30, lundi 15 octobre, au ministère de la Culture pour défendre la candidature lyonnaise.
Pas d'image
La candidature lyonnaise à la Cité de la gastronomie passe son grand oral lundi 15 octobre. Quasiment à la veille de cet évènement, Denis Broliquier appelle au rassemblement des hommes et femmes politiques de gauche et de droite derrière le projet. Il souhaite même que tous se rendent à Paris à l’occasion de l’examen de passage.
Pas d'image
Ce lundi, il était question de la fraîche mobilisation du maire de Lyon pour le projet qui s'établirait à l'Hôtel-Dieu. Alors qu'un élu de centre droit a demandé le vote d'un vœu unanime de l'assemblée en faveur de la candidature lyonnaise, le président a d'abord ignoré la requête, provoquant le départ des conseillers d'opposition. Avant finalement de s'expliquer. Récit.
Pas d'image
En marge d’une cérémonie organisée, samedi après-midi, dans les salons de l’hôtel de ville marquant la naissance de l’Académie médicale de football de Lyon, Gérard Collomb a accepté de s’expliquer sur la candidature lyonnaise pour accueillir la Cité de la gastronomie. Dans ce dossier, le maire PS de Lyon ne s’était jusqu'à ce samedi guère montré enthousiaste, voire étrangement silencieux. Interview.
Pas d'image
Peu de monde sur les marches de l’hôtel de ville dimanche 30 septembre pour soutenir la candidature lyonnaise à la Cité de la gastronomie. Quelques élus de droite et du centre, mais aucun de gauche. Gérard Collomb a fait passer la consigne : pas de soutien public au projet.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6