Michel Mercier avec son successeur au conseil départemental, Christophe Guilloteau, lors d’un meeting en 2015 © Tim Douet
Michel Mercier aime les fusions. Celle du département et de la métropole lui a permis d’éviter de laisser le conseil général du Rhône en situation de banqueroute. Celle de Thizy avec cinq communes voisines a permis à son territoire électif de voir ses recettes bondir. Mais, passé l’effet d’aubaine, comme le pointe la chambre régionale des comptes, l’horizon s’obscurcit. Il dessine une forme de pyramide de Ponzi institutionnelle.
Michel Mercier © Tim Douet
Après les révélations sur l’embauche de membres de sa famille comme assistantes parlementaires, Michel Mercier avait dû renoncer au Conseil constitutionnel. Mais sa démission n’a pas enrayé l’enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier, qui s’élargit désormais au département du Rhône, présidé pendant vingt-cinq ans par l’ancien ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy. Les dépenses de son épouse sont scrutées avec attention. Tout comme le musée des Confluences, projet sulfureux dont l’addition a sérieusement dérapé.
Christophe Guilloteau © Tim Douet
Trois ans après la création de la métropole de Lyon, le département du Rhône n’est pas forcément le parent pauvre annoncé au moment du big-bang territorial. S’il peine à exister publiquement et à justifier son utilité, il tire en revanche profit, financièrement, d’une scission qui penche en sa faveur.
Le pdg d’Altice, Patrick Drahi (à gauche) et celui de NextRadioTV, Alain Weill, au lancement de BFM Paris, le 7 novembre 2016 © Martin Bureau / AFP
Malgré ses 50 milliards de dette, la maison mère de SFR déploie de nombreux efforts pour obtenir une part du marché de la fibre dans le Rhône. Le géant des télécoms s’est engagé à investir 50 millions d’euros pour déployer cette technologie sur les dernières zones blanches du territoire. Altice veut aussi racheter le réseau du câble, pour lequel elle bénéficie aujourd’hui d’une DSP qu’Orange lui conteste. Pour faire la différence, le groupe du sulfureux Patrick Drahi promet encore d’ouvrir une chaîne locale de télévision.
Voeux du SDMIS 2018
Malgré une ambiance tendue, sur fond de manifestations de pompiers, les vœux des collectivités territoriales au SDMIS ont été l’occasion de saluer et de récompenser le travail des agents du service public. Après le bilan de l’année écoulée, la direction des pompiers a présenté ses objectifs pour 2018.
Manifestation pompiers janvier 2018 2
À l’occasion de la cérémonie des Vœux au SDMIS, Stéphane Bouillon, préfet du Rhône, David Kimelfeld, président de la Métropole, Jean-Yves Sécheresse, 3e adjoint au maire de Lyon et Christophe Guilloteau, président du conseil départemental du Rhône, sont revenus sur les manifestations de pompiers de ce début de semaine. Dans des termes très loin de l’apaisement.
Jean Besson
Député de la 10e circonscription du Rhône de 1986 à 2003 et vice-président de la région Rhône-Alpes de 1992 à 1998, Jean Besson s'est éteint des suites d'une longue maladie ce vendredi.
vidéo voeu des échevins
Ministre de l'Intérieur, maire, président de la métropole, préfet et présidents des conseils régional et départemental étaient au Vœu des échevins le 8 septembre à la basilique de Fourvière. Que représente cette cérémonie pour eux, tandis que six associations considèrent leur présence comme une atteinte à la laïcité ?
Assemblée nationale
Michel Mercier a été épinglé ce mercredi pour avoir employé ses deux filles comme assistantes parlementaires au Sénat. L’occasion de revenir sur ces élus du Rhône qui, comme le futur membre du Conseil constitutionnel, ont eu recours à des emplois familiaux.
Montage Thomas Gassilloud Sophie Cruz
Thomas Gassilloud (LREM) est élu dans la 10e circonscription du Rhône face à Sophie Cruz (LR).

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7