25 000 personnes (11 000 selon la police) ont défilé ce jeudi “pour la défense de l’emploi, des salaires et des retraites”. Un succès au delà des espérances des six organisations syndicales (CGT, CFDT, CFTC, UNSA, FSU et Solidaires) qui appelaient à se mobiliser.
Pas d'image
Mardi 8 juin, les employés de Pôle Emploi étaient appelés nationalement à cesser le travail. Une grève très suivie en Rhône-Alpes. Le signe, une fois de plus, d’un énorme ras-le-bol des conseillers.
Contrat rempli pour les six organisations syndicales qui appelaient à manifester ce jeudi “pour la défense de l’emploi, des salaires et des retraites”. Surtout les retraites. 16 000 personnes selon les syndicats et 8 000 selon la police ont défilé de la Manufacture des Tabacs à la place Bellecour.
Pas d'image
C’est une première. Trois familles SDF ont fait condamner le préfet du Rhône pour les avoir remis à la rue alors que ses services les avaient hébergées à l’hôtel durant l’hiver.
Pas d'image
4 500 personnes selon la police et 8 500 selon les organisateurs. Le traditionnel défilé du 1er mai a rassemblé deux fois moins de monde que l’année dernière. Un « tour de chauffe » avant un conflit sur les retraites ?
Pas d'image
La prison ne soigne pas. Au contraire. L’ouverture repoussée sine die du premier hôpital fermé, dit "hôpital prison", dans l’enceinte de l’hôpital du Vinatier, dédié aux prisonniers apportera une réelle amélioration de la prise en charge de leur santé mentale. Pour autant, l’unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) est loin de faire l’unanimité.
Pas d'image
Mercredi en fin de matinée, à l'appel de cinq syndicats, environ 250 salariés de Renault Trucks étaient réunis devant la direction de Vénissieux. Ils ont fait grève pendant quelques heures alors que se tenaient des négociations salariales avec la direction.
Et de dix. Alors qu’un week-end de départ en vacances se profile, les assemblées générales de la région de Lyon ont toutes revoté la poursuite du mouvement jusqu'à demain, samedi...
En octobre dernier, la police avait interpellé les travailleurs au noir de la société ASTIC, chargée du nettoyage des restaurants Mc Donald's. Parmi eux se trouvaient des personnes en situation irrégulière. Depuis, l'entreprise a été mise en liquidation judiciaire pour travail dissimulé. Jeudi 15 avril, 30 demandes de salariés, dont 20 sans-papiers, ont été déposées auprès des prud'hommes pour obtenir réparation.
En octobre dernier, la police avait interpellé les travailleurs au noir de la société ASTIC, chargée du nettoyage des restaurants Mac Donald's. Parmi eux se trouvaient des personnes en situation irrégulière. Depuis, l'entreprise a été mise en liquidation judiciaire pour travail dissimulé. Jeudi 15 avril, 30 demandes de salariés, dont 20 sans-papiers, ont été déposées auprès des prud'hommes pour obtenir réparation.

Posts navigation

1 2 3 13 14 15 16 17 18 19 21 22 23