Bruno Le Maire
En visite dans une usine de Vénissieux jeudi matin, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est heurté aux doutes de salariés qui se sentent négligés par la politique du gouvernement et craignent de devoir payer pour les mesures accordées aux Gilets jaunes.
Pas d'image
Le ministre de l’Économie a fait un petit lapsus, confondant les deux hommes que 500 ans séparent.
Antenne lyonnaise de PermiGo © Tim Douet
Une pétition a été lancée à l’initiative des "Victimes du redressement de PermiGo", adressée à Bruno Le Maire, Gérard Collomb et Emmanuel Barbe. Créée le 20 janvier, elle a obtenu plus de 500 signatures.
Pascal Blache
Pascal Blache, le maire du 6e arrondissement de Lyon interpelle le ministre de l’économie Bruno Le Maire pour qu’il "accepte de recevoir une délégation de victimes" de PermiGo. L’auto-école en ligne avait été liquidée en 2017 et reprise par le groupe Arcan, qui s’était engagé à reprendre la formation des anciens élèves devant le tribunal de commerce de Lyon. Pourtant, d’anciens clients de PermiGo 1 ont dénoncé sur les réseaux sociaux que PermiGo 2 leur demandait de repayer, comme l'a révélé Lyon Capitale.
Nathalie Perrin-Gilbert
Chaque mois, dans le magazine Lyon Capitale, la rédaction vous propose les lapsus, phrases fortes ou pics acerbes lancés par des personnalités lyonnaises, ou à propos de la ville de Lyon. Pour clore l’année, en voici un florilège.
Olivier Dussopt
Olivier Dussopt est, depuis vendredi soir et le remaniement ministériel, secrétaire d’État à la fonction publique. Une prise de guerre pour Emmanuel Macron, mais une trahison pour ses anciens camarades du PS, où, de l’aile gauche à Manuel Valls, son recentrage interrogeait déjà.
Pas d'image
Ce jeudi aux Journées de l’économie, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a critiqué l’évasion fiscale, après les révélations des Paradise Papers. Une position que ne partage pas le député du Rhône Bruno Bonnell, pourtant issu de la même majorité La République en Marche.
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Laurent Wauquiez a de nouveau été placé en détachement de son poste au sein du Conseil d’État, le 4 septembre. Lyon Capitale s’est interrogé sur la légalité de cette pratique, qui permet à des fonctionnaires élus de cumuler points de retraite et avancement pour des postes qu’ils n’occupent pas.
Pas d'image
"Il faut bien que nous ayons notre recours" indique l'ancien magistrat à Lyon Capitale. Ce matin sur France Info, le député Georges Fenech appelait "tous les élus responsables" à adresser au Conseil Constitutionnel leurs parrainages pour Alain Juppé.
Pas d'image
Depuis 8h ce matin et jusqu'à 19h ce soir, 42 bureaux de vote sont ouverts à Lyon pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre, qui vise à nommer parmi les sept candidats celui ou celle qui se présentera à l'élection présidentielle de 2017.

Posts navigation

1 2 3