Alors que la mobilisation des gilets jaunes est en baisse, ceux-ci ont décidé de retourner à leur mode d’action originel : la spontanéité. Plusieurs blocages sont donc prévus à Lyon et alentour ce samedi, sans véritable organisation.
Ils l’avaient annoncé. Pour protester contre le passage à 70km/h du périphérique lyonnais, des Gilets jaunes ont organisé une opération escargot entre 11h et 13h sur le périph. La pagaille était prévue. Elle a bien eu lieu.
Les syndicats d’auto-écoles ont manifesté à Lyon lundi 4 mars pour demander la fermeture du Permis Libre, une start-up de permis en ligne.
Plusieurs dizaines de gilets jaunes tentaient, ce matin, de bloquer l’entrée de la raffinerie Total à Feyzin, en vain. Les CRS, nombreux, les en ont empêchés. Cette après-midi, une douzaine de gilets jaunes est restée aux abords du rond-point emblématique de leur mobilisation.
Raffinerie de Feyzin, rond point du Gier à Givors, péage de Villefranche, les principaux points de blocage des semaines précédentes devraient à nouveau être honorés ce samedi par les gilets jaunes, alors que la mobilisation pourrait faiblir, après les annonces d'Emmanuel Macron en début de semaine et l'attentat de Strasbourg. 
Gendarmes et policiers sont mobilisés depuis tôt ce matin dans les lieux où des Gilets jaunes envisageaient de poursuivre leur action.