Assemblée nationale
Au 1er tour des législatives, la vague de La République en Marche a tout emporté dans le Rhône. Renversant des bastions dits imprenables, le parti d’Emmanuel Macron a porté ses candidats en tête dans toutes les circonscriptions. À l’aube du 2e tour, liste des forces en présence et des perspectives, circonscription par circonscription.
Marion Croizeau et Bernard Perrut
ANALYSE – Dans la 9e circonscription du Rhône, le FN, représenté par Christophe Boudot, ne peut se maintenir au second tour, mais il pourrait jouer le rôle d’arbitre du duel entre le sortant LR, Bernard Perrut, et la candidate En Marche, Marion Croizeau, qui est arrivée en tête.
Pas d'image
Assiégés jusque dans leurs bastions par l’offensive En Marche, les députés sortants Les Républicains pourraient ne devoir leur salut qu’aux voix de l’extrême droite.
Pas d'image
Marion Croizeau est en tête dans la 9e circonscription du Rhône, où le député sortant était Bernard Perrut (LR).
Pas d'image
Résultat du 7 mai et perspective pour les législatives dans la 9e circonscription du Rhône.
Pas d'image
Dans la 9e circonscription, Bernard Perrut est le député sortant. Retrouvez les résultats du 1er tour de l'élection présidentielle 2017 des circonscriptions du Rhône.
villefranche prison
Dans le Plan Encellulement Individuel présenté ce jeudi par Jean-Jacques Urvoas, garde des sceaux et ministre de la justice, le projet d'une nouvelle maison d'arrêt à Villefranche-sur-Saône semble avoir été abandonné. Une "victoire" pour le député maire, Bernard Perrut, qui ne souhaitait pas voir deux maisons d'arrêt à quelques kilomètres de distance. Dans la région, un seul site aurait été retenu pour construire un "quartier de préparation à la sortie" pour les peines courtes et les fins de peine, qui sera situé dans l'agglomération grenobloise.
Pas d'image
Alors que Bernard Perrut s’était dit “surpris et choqué” qu’une nouvelle prison soit construite dans sa ville de Villefranche-sur-Saône sans son aval, Jean-Jacques Urvoas a déclaré qu’il “croisait souvent Bernard Perrut” et que ce dernier ne lui en avait “jamais parlé”.
Assemblée nationale
Selon Le Canard enchaîné, la femme de François Fillon aurait touché 500 000 euros bruts entre 1998 et 2006 en tant qu’assistante parlementaire de son mari. Une pratique autorisée par les institutions et largement utilisée par les députés et sénateurs. Dans le Rhône, six députés emploient des membres de leur famille.

Posts navigation

1 2