La star de NBA Tony Parker (et accessoirement vice-président et actionnaire de l'ASVEL) sera à Lyon ces jours-ci.
On connait les Harlem Globetrotters pour leurs clowneries légendaires de basketteurs jongleurs ou leurs maillots aux couleurs du drapeau américain.
L'ASVEL s'est imposée vendredi soir face à Orléans lors du choc de la 25e journée de Pro A (71-59).
La fin de la saison approche et la pression monte de plus en plus pour nos clubs locaux.
Le 11 avril se déroulera à Portland le traditionnel Hoops Summit, match qui oppose chaque année les meilleurs lycéens des Etats-Unis à une sélection internationale composée uniquement de joueurs nés en 1989.
Une salle multifonctions de 15 000 places devrait voir le jour à l'horizon 2012.
L'ASVEL en NBA dans dix ans, pour un fan de basket, c'est un peu comme si l'on avait dit à nos arrière-grands-parents qu'un jour, un type marcherait sur la Lune.
Lyon Capitale : Tony, pourquoi avez-vous décidé d'investir à l'ASVEL ? D'autant que vous n'êtes pas originaire de la région...Tony Parker : J'ai analysé différentes possibilités.
La rumeur se faisait de plus en plus pressante ces derniers jours.
Tony Parker a confirmé mardi qu'il allait devenir le deuxième actionnaire de l'ASVEL (lire ici).

Posts navigation

1 2 3 44 45 46 47 48 49 50