Pas d'image
PARADOXE - Le Modem du Rhône présentait, mercredi 2 février, son programme pour les cantonales de mars prochain alors que ses candidats ne sont pas sûrs d'avoir l'investiture du Conseil National du mouvement démocrate pour faire campagne.
Pas d'image
L'élu villeurbannais quitte le MoDem et critique vertement la stratégie de François Bayrou. Il revient aussi sur la campagne d'Azouz Begag, son "ami". Il fonde l'Union centriste des démocrates, espérant rallier les anciens UDF.
Ambiance dans les QG de campagne et à la préfecture
infographie-régionales-1ertour
ANALYSE - L'UMP a viré en tête avec une très courte avance mais dans la pire des situations : le FN sera présent au second tour. À gauche, Jean-Jack Queyranne remporte facilement son duel face à Europe Écologie. Les partis de gauche ayant obtenu près de 50% des voix, la victoire lui tend les bras.
Avec 25,4 % des voix, le président sortant talonne Françoise Grossetête (26,4%) et creuse l'écart avec Philippe Meirieu (17,8%). L'autre grand vainqueur de la soirée est Bruno Gollnisch (FN), avec 14%, qualifié pour le 2nd tour. Revivez les temps forts de la soirée électorale
affiche électorale
ANALYSE - Creuser l'écart avec Europe Ecologie pour Queyranne, contrarier les pronostics pour Grossetête, devancer le PS pour Meirieu, se qualifier pour le second tour pour Gollnisch ou seulement passer les 5% des voix pour Begag et Martin : chaque liste a ses propres objectifs. Les voici.
PROGRAMME - La liste emmenée par Azouz Begag met l'accent sur le rétablissement de l'égalité des chances et la politique étudiante. Instauration d'un pass'entreprises décliné selon les publics, d'une caution solidaire pour les étudiants, création d'une banque régionale du tutorat ou d'un conseil consultatif des citoyens figurent parmi leurs propositions.
Azouz Begag l'avait dit, il l'a fait : lancer sa campagne pour les élections régionales sur un tabouret. Le candidat du MoDem était lundi midi place Charles Béraudier, devant la gare de la Part-Dieu. A trois semaines du premier tour des élections régionales, il a (enfin) pris la parole devant une quarantaine de personnes.
Azouz Begag l'avait dit, il l'a fait : lancer sa campagne pour les élections régionales sur un tabouret. Le candidat du MoDem était lundi midi place Charles Béraudier, devant la gare de la Part-Dieu. A trois semaines du premier tour des élections régionales, il a (enfin) pris la parole devant une quarantaine de personnes.Vidéo : "Je suis toujours là"
Les candidats aux élections régionales avaient jusqu'au lundi 15 février pour déposer leurs listes en préfecture. Dans le Rhône, ce sont cinq femmes et quatre hommes qui mèneront le combat les 14 et 21 mars prochain : Nathalie Arthaud, Azouz Begag, Nora Berra, Michel Dulac, Catherine Faivre d'Arcier, Bruno Gollnisch, Véronique Moreira, Jean-Jack Queyranne et Marie-France Vieux-Marcaud.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6