Pas d'image
Le verdict sera rendu ce vendredi dans l’affaire du braquage du Global Cash en septembre 2010. Les avocats généraux ont requis de 8 à 22 ans de réclusion criminelle.
Pas d'image
Dès le 1er octobre, tous les procès d’assises devront être enregistrés. “Tout est prêt à Lyon”, nous confirme le parquet général de Lyon. Visiblement, le dispositif était déjà en place. Cette disposition s’inscrit dans la loi sur la révision des condamnations pénales, votée en juin dernier.
Michel Neyret
C’était l’événement du procès du braquage de Global Cash, qui se déroule depuis lundi devant la cour d’assises du Rhône : la venue, en tant que témoin, de Michel Neyret, ancien directeur adjoint de la police judiciaire de Lyon. Récit.
Pas d'image
Dans le procès du braquage du bureau de change Global Cash, les débats portent toujours autant sur les méthodes policières. Sans avancer.
photo-1293455835896-1-0
Le spectaculaire braquage du Global Cash, le 24 septembre 2010, en plein jour et devant des centaines de badauds médusés, est jugé devant la cour d’assises du Rhône à partir de ce lundi 15 septembre. Rappel des faits, et de la polémique sur les méthodes du commissaire Neyret et de l'antigang lyonnais.
Michel_Neyret©Fabrice_Caterini-2
L'ex-numéro 2 de la police judiciaire de Lyon est cité à comparaître devant la cour d’assises du Rhône dans l’affaire du braquage du Global Cash. Une citation qui a viré au cocasse.
Pas d'image
Dans un dossier de braquage, un président de cour d'assises s'est-il mêlé de ce qui, en droit, ne le regarde pas?
Palais-Justice17© Fanny Mokas 1
Comment passe-t-on du crime à une simple amende ? La cour d’assises du Rhône a condamné, vendredi dernier, un homme à une simple amende de 1 500 euros alors qu’il était accusé de “coups mortels” sur un autre homme.
Pas d'image
Dominique Cottrez, accusée d'infanticide sur huit de ses enfants, devra comparaître devant la cour d'assises de Douai. La cour d'appel de Paris a annoncé sa décision ce lundi en début d'après-midi. Me Carlier, son avocate, dénonce une manipulation de la loi par les juges parisiens. "La loi passe après la morale", affirme l'avocate, très remontée contre l'arrêt.
Pas d'image
Le procès de deux hommes accusés du meurtre d'un DJ au Blanc-Mesnil s'ouvre ce vendredi devant la cour d'assises de Seine-St-Denis. En début d'année, cette affaire avait fait réagir la garde des Sceaux, Christiane Taubira : le principal suspect avait été remis en liberté pour une raison de procédure, un document n'ayant pu être envoyé par fax car l'appareil manquait d'encre. Le jeune homme comparaît donc libre.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 9