Pas d'image
La loi sur la transition énergétique a été adoptée, mardi 14 octobre, par les députés français.
Assemblée nationale
Les députés ont commencé mardi soir l’examen du projet de loi de finances 2015. Ils en ont pour deux mois.
Patrice Verchère
Invité de L’Autre Direct ce matin, Patrice Verchère est revenu sur la loi antidjihad actuellement examinée par l’Assemblée nationale. Le député (UMP) aurait voulu un arsenal juridique plus répressif et craint, pour les prochains mois, des attentats en France.
Pas d'image
Manuel Valls a obtenu la confiance de l’Assemblée nationale ce mardi après-midi, avec 269 voix pour. Parmi les votants, les députés rhodaniens Pascale Crozon et Pierre-Alain Muet, proches des “frondeurs”, ont voté pour le maintien du gouvernement Valls II. 31 députés PS se sont abstenus.
Lienemann
Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste de Paris et frondeuse, était ce matin l’invitée politique de Sud Radio. Elle prédit l’abstention d’une vingtaine de “frondeurs” maximum cet après-midi à l’Assemblée. Manuel Valls obtiendrait ainsi la confiance, mais elle annonce une “riposte graduée” en vue du vote du budget à l’automne.
pietrasanta
Sébastien Pietrasanta, député socialiste des Hauts-de-Seine et corapporteur du projet de loi contre le terrorisme, était l’invité du journal de 8h de Sud Radio, ce lundi 15 septembre.
Olivier Dartigolles
Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, a indiqué ce matin sur Sud Radio que son groupe ne voterait pas la confiance à Manuel Valls mardi prochain, accusant Valls et Hollande de créer “un boulevard pour Marine Le Pen”.
Thomas Thévenoud
EXCLUSIF – Les révélations s’accumulent autour du cas Thomas Thévenoud, “démissionné” du Gouvernement pour non-déclaration d’impôts. On s’aperçoit que, déjà en 2012, le candidat à la députation Thévenoud s’était fait retoquer dans un premier temps ses comptes électoraux. Avant de subir une révision à la baisse du remboursement par l’État de ses frais de campagne.
Pas d'image
Les députés frondeurs menacent de ne pas voter la confiance au gouvernement de Manuel Valls le 16 septembre prochain. Le Premier ministre leur lance un “appel à la responsabilité”.
Gollnisch © Tim Douet
Interrogé par Sud Radio, l’élu rhônalpin Bruno Gollnisch estime que, si le Front national gagnait les élections après qu'une hypothétique dissolution de l’assemblée aurait été prononcée, le président de la République serait tenu d’investir un gouvernement représentant cette nouvelle majorité.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 9