Arcabas, celui à qui on doit le musée départemental d’art contemporain sacré est décédé chez lui ce jeudi 23 août.