David Kimelfeld, Georges Képénékian et Gérard Collomb, à l’hôtel de ville de Lyon, le 17 octobre 2018 © Tim Douet
En replaçant l’Anneau des Sciences au cœur du débat, Gérard Collomb a tenté de placer David Kimelfeld face à ses contradictions : il dirige une majorité favorable à ce projet et tente de se rapprocher d’un courant environnemental porteur mais hostile au Top. Une nouvelle fois, le président de la métropole a réussi à botter en touche : la question sera tranchée via une consultation publique.
Les services de la métropole de Lyon n’auront pas traîné. Le graff géant de Greenpeace à l’entrée du tunnel de la Croix-Rousse a déjà été effacé, ce qui a fait réagir l’ONG.
Après la polémique autour de l’Anneau des Sciences, le président de la métropole David Kimelfeld a choisi de lancer des Assises de la mobilité intégrées aux concertations sur le plan Climat-air-énergie territorial.
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
C'est un Casus Belli qui se dessine à Lyon entre la coalition des marches pour le climat et David Kimelfeld, président de la métropole. Le groupement de citoyens et d'associations demande à l'élu de clarifier sa position sur le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences.
Autoroute
Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, va rencontrer des députés du Rhône pour leur demander de déposer un amendement à la loi d'orientation des mobilités relatif à l'Anneau des sciences. 
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
La concertation autour de la future ligne de métro E entre la presqu'île de Lyon et Alaï à Tassin-la-Demi-Lune vient de débuter. Le terminus est censé se situer à 300 mètres du possible anneau des sciences, une possible nouvelle autoroute à 6 km de Bellecour. La question de l'Anneau des sciences, censé boucler le périphérique […]

Posts navigation

1 2