Une nouvelle recrue en approche pour l'Olympique lyonnais

Jean-Michel Aulas a annoncé l'arrivée imminente d'un renfort au milieu de terrain.

"Je pense que Cheikh Diop sera Lyonnais". C'est ce qu'a annoncé Jean-Michel Aulas dans plusieurs interviews à la fin de la rencontre entre Nantes et Lyon ce samedi. Et la signature du jeune milieu de terrain du Celta Vigo serait imminente. "On est en train de finaliser, a glissé le patron de l'OL, il passera sa visite médicale demain (dimanche, NdlR)".

Il faudra finalement attendre le début de semaine pour que Cheikh Diop soit officiellement lyonnais. La visite médicale préalable au transfert aura lieu "plutôt lundi si les documents juridiques sont régularisés", a précisé JMA sur son compte Twitter ce dimanche.

10 millions d'euros hors bonus

Né à Dakar, au Sénégal, Cheikh Diop a été formé en Espagne et possède la double nationalité. Il a d'ailleurs été sélectionné avec les équipes jeunes de la Roja. Le milieu de terrain de 20 ans avait prolongé son contrat avec le Celta à l'été 2015. Un bail de 5 ans assorti d'une clause libératoire de 30 millions d'euros. Mais d'après le quotidien sportif espagnol As, la transaction devrait se conclure autour de 10 millions d'euros, plus quatre autres de bonus.

Après les signatures de Marcelo, Marçal, Tete, Mendy, Traoré et Mariano ; Cheikh Diop devrait donc être la 7e recrue lyonnaise de l'été. Avant cette dernière transaction le club de Jean-Michel Aulas totalise 38,5 millions d'euros de dépenses sur le marché des transferts. Dans le même temps, l'OL a vendu six joueurs pour 118,5 millions d'euros - dont 94,5 millions rien que pour Lacazette et Tolisso. En fin de contrat, Jallet et Ghezzal ont quitté le club libres, pour s'engager respectivement avec Nice et Monaco.

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut