OL-Lille : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (6,5) : Une nouvelle fois déterminant sur une frappe de Balmont et une belle présence sur une tête de Rami en première période. Il ne peut par contre pas empêcher la frappe mollassonne de Frau de rentrer dans son but.

Anthony Réveillère (6) : Un match sérieux et appliqué. Très peu mis en défaut.

Cris (7,5) : Un but de la tête qui permet à l'OL d'engranger le point du match nul. Mais aussi, un sens de l'anticipation redoutable dans les pieds des attaquants adverses.

Lovren (5) : Un match solide et appliqué jusqu'à sa sortie sur blessure à la 60'. Remplacé par Bodmer, sorti lui aussi après un claquage. Remplacé par Gomis.

Kim Källström (6,5) : A bien tenu son poste de latéral gauche en l'absence d'Aly Cissokho. Il s'est autorisé quelques incursions au milieu de terrain pas inutiles du tout. Il place le ballon dans la bonne zone pour le but égalisateur de Cris.

Jérémy Toulalan (7) : Un match impressionnant à la récupération et solide défensivement. Dans un match où le jeu s'est fait dans une bataille de milieu de terrain, Toulalan a abattu un gros travail de pressing, de couverture et de relance. Un match pas spectaculaire, mais une présence inestimable.

Maxime Gonalons (3) : Un carton rouge stupide et inutile qui brise l'élan et l'enthousiasme de ses partenaires après le but égalisateur. Mais aussi beaucoup de déchets.

César Delgado (5,5) : Un match paradoxal. Ses dribbles et sa qualité technique ont souvent fait la différence, mais avec une efficacité assez relative. Sans doute la fatigue... Remplacé par Michel Bastos à la 57'.

Miralem Pjanic (4,5) : Une belle reprise de volée aux seize mètres en première période. Dans un match pareil, sa qualité technique aurait dû lui permettre de faire la différence dans les petits espaces du milieu de terrain.

Ederson (6) : L'ancien Niçois a souvent eu le ballon et a rendu la vie difficile à Debuchy. Remuant, débordant souvent sur son aile gauche, il a obtenu pas mal de coup-francs pour son équipe. Dommage qu'il soit si peu lucide dans le dernier geste !

Lisandro (6,5) : Comme à son habitude, "Licha" n'a pas économisé son énergie. Surveillé de (trop) près par les rugueux arrières-centraux Rami et Costa, Lisandro a passé toute la première période à provoquer la défense lilloise sans néanmoins trouver la faille. Nettement moins en vue en deuxième mi-temps, mais aurait pu décrocher la victoire pour son équipe à la dernière minute du temps additionnel sur un ballon récupéré aux seize mètres. Mais sa frappe passe à côté du cadre.

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut