Groupama Stadium Décine © Tim Douet
Groupama Stadium Décine © Tim Douet

OL Féminin : des riverains excédés par le bruit

Si le Groupama Stadium à Décines est équipé acoustiquement pour garder le bruit dans son enceinte, ce n’est pas le cas du centre d’entraînement. Les riverains se plaignent notamment des nuisances sonores lors des matchs de l’OL Féminin.

La plupart des matchs de l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais se jouent au Groupama Training Center. La tribune, non couverte, peut accueillir 1500 personnes. Le Progrès relate ce 14 novembre la colère de certains riverains face aux nuisances sonores engendrées par ces rencontres. Ils affirment qu’il n’a jamais été évoqué la possibilité que des matchs se déroulent au centre d’entraînement. Si des réunions ont déjà eu lieu entre les différentes parties et la municipalité, le problème semble persister malgré les mesures prises depuis quelques mois : interdiction des tambours lors des matchs en semaine, autorisation des mégaphone seulement le dimanche jusqu’à 18h. Les riverains sollicitent de nouvelles mesures, comme leur interdiction totale. Le "ahou" lyonnais deviendrait alors "ridicule" selon les groupes de supporters des quintuples championnes d’Europe.
à lire également
Bernard Barbet a présenté en début de semaine sa démission de son poste de président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Football (LAuRAFoot). C'est Pascal Parent qui devrait lui succéder, le 30 novembre prochain. C'était un secret de Polichinelle dans le milieu du football amateur. Bernard Barbet, a officialisé, mardi à l'occasion de la réunion du […]
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 14 novembre 2018

    Pourquoi les matchs ne se déroulent pas là où ils devraient, c'est à dire dans le stade ?
    Ce n'est pas "rentable" ?
    😀

    1. Gaë De Lyon - 15 novembre 2018

      Parce que ce serait ridicule d’accueillir 500 personnes dans un stade de 65000 places. Le vrai problème est que les gens ne supportent plus rien. Ils vivent en immeuble et ne veulent pas entendre leurs voisins, ils vivent en ville pour l'activité et ne veulent pas entendre de bruit. Y'a de la place à la campagne et cela permettrait de contrer la désertification rurale, mais manque de bol, y'a pas de boulot. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent (ou équivalent 😉 ) du beurre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut