OL : bien terminer l'année

Après leur nul à Marseille (1-1), les joueurs de l’OL espèrent bien terminer l'année 2010 en beauté ce soir face à Auxerre au stade de Gerland. Coup d'envoi à 19h.

Rester en haut de l’affiche. Tel est l’objectif de la bande à Puel pour son dernier match de Championnat de l’année 2010. Face à l’AJ Auxerre, ce mercredi soir, les coéquipiers d’Hugo Lloris tenteront de poursuivre leur série d’invincibilité de onze matches sans défaite en Ligue 1 (25 points pris sur 33 possibles). "La confirmation des bons résultats se fait par des victoires. On se doit de faire le plein à domicile, et de ramener des points à l'extérieur. On n'aime pas perdre, on est compétitifs et on ne lâche rien jusqu'à la fin des matches", souligne Anthony Réveillère.

Auteur d’un match solide à Marseille, Lyon - qui depuis dix ans n’a plus remporté son dernier match avant la trêve hivernale - aura à cœur de s'imposer devant son public de Gerland. "Le championnat est dans nos têtes, on pense au titre. Lorsqu’on porte les couleurs de l’OL, on commence une compétition pour la gagner, que ce soit le championnat ou la Ligue des Champions", confie le défenseur lyonnais. Le premier but de la partie sera sans doute déterminant. En effet, lorsque les Gones ont ouvert le score dans leur antre de Gerland (sept fois), ils ne se sont jamais inclinés. Tout juste ont-ils partagé les points à deux reprises. En revanche, la seule fois où ils ont été menés, ils ont perdu, face à Saint-Etienne (0-1).

"Mériter les fêtes de fin d'année"

Face à une formation auxerroise, qui en 24 rencontres, ne s’est imposée qu’à quatre reprises en terre rhodanienne, Claude Puel préfère rester sur ses gardes."Ce sera un match difficile, pas évident car Auxerre est une équipe qui ne lâche rien, coriace, dit-il. Ils peuvent être dangereux à tout moment par leur jeu de contres dans la profondeur. C’est une équipe qui n’est pas facile à jouer. C’est une équipe homogène, avec un gros bloc défensif". Et de lancer en guise d’avertissement à ses joueurs : "il va falloir cravacher pour mériter les fêtes de fin d’année."

Pour ce dernier match de l'année, le technicien rhodanien pourra compter sur Yoann Gourcuff, de retour d'une blessure au tendon d'Achille. "J’attends de lui qu’il fasse un match plein, qu’il soit bien présent. Je ne suis pas sûr qu’il ait la possibilité de durer tout le match", affirme Claude Puel. Critiqué pour son manque d’influence sur le jeu, le numéro 29 de l’OL semble bénéficier de la confiance de son entraîneur. "Il n’a pas besoin d’une seconde chance. Le travail qu’il a fait pendant son absence va lui profiter dans la seconde partie de la saison. J’attends de lui qu’il fasse une bonne entrée, à fond. S’il doit faire une heure, il fera une heure mais à fond."

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut