OL : Aulas décrète l'union sacrée

A dix journées du terme du championnat, et malgré les six points de retard sur Lille, Jean-Michel Aulas reste persuadé que son club peut conquérir le titre. Le président de l’OL, qui s’est entretenu avec Claude Puel et Bernard Lacombe, appelle à l’union sacrée.

"La crise ? Quelle crise !" Tel pourrait être le slogan de la fin de saison lyonnaise. Si le dernier résultat obtenu en championnat par la bande à Puel (1-1 face à Rennes), a une nouvelle fois laissé perplexe sur les réelles intentions du club septuple champion de France, Jean-Michel Aulas, tel un bon capitaine d’un navire, a décidé de réunir son équipage afin d'éviter un naufrage. A ce titre, une réunion s’est tenue cette semaine entre Jean-Michel Aulas, Claude Puel et Bernard Lacombe. Une entrevue dont aucune information n’a filtré. "C’était une réunion de famille. Ce qui s’est dit doit rester entre nous", explique Aulas. Le boss de l’OL n’en dira pas plus. Publiquement, l’heure est désormais à l’union sacrée.

Mercredi soir, les joueurs lyonnais restés dans le Rhône (le reste des troupes se trouve en sélections nationales) ont été invités à partager un repas au restaurant l'Argenson en compagnie des féminines de l’OL, tout juste qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des Champions. "Ça fait partie de l’esprit famille OL, concède JMA. Dans une telle période, il faut tenir un discours positif et faire en sorte d’être conquérant à Nice (le 3 avril à 17 heures) qui sera un match déterminant". Et de poursuivre : "A nous, dirigeants, staff technique et joueurs de trouver le ressort pour terminer en beauté ce sprint final. Comme l’a dit Bernard Lacombe (dans le Parisien), ça serait formidable de gagner un huitième titre."

Aulas continue de défendre Gourcuff

Si sportivement l’OL a encore la possibilité de remporter un titre, dans les coulisses, les rumeurs d'un départ de Claude Puel à l’issue de la saison agitent le club rhodanien. Jean-Michel Aulas affirme qu’il n’y a aucune brouille avec son entraîneur. Terminer donc les phrases chocs, les sous-entendus,… JMA a bel et bien décidé de calmer le jeu. A propos des performances décriées de Yoann Gourcuff, Jean-Michel Aulas, là aussi, préfère endosser son habit d’avocat du diable. Qui, en pareilles circonstances, lui va à ravir. "J’ai une totale confiance en Yoann". Et d’étayer ses propos : "Il n’est pas au meilleur niveau de ce qu’il a été. Il a une marge de progression énorme. Je sais ce dont il est capable. Il a certains problèmes à régler avec lui-même. Je suis persuadé qu’il va aider l’équipe à gagner le championnat. Et l’année prochaine à nous aider à grandir en Ligue des Champions." En attendant, à l’OL, l’heure est à l’unité. Reste à savoir, si ça sera suffisant pour retrouver le chemin de la victoire et décrocher un titre tant espéré à Lyon.

à lire également
Jean-Michel-Aulas_image-gauche
Le président lyonnais n'a pas résisté à la tentation de sisir son smartphone pour critiquer l'état major marseillais, à quelques heures du choc entre les deux olympiques, ce dimanche, à 21 heures au Parc OL. 
2 commentaires
  1. stephlyon - 24 mars 2011

    Je vais vous dire ce qu'il manque le plus à l'OL cette année: -de vrais supporters et de la sérénité Je dis cela pour titiller les BG afin qu'ils retrouvent la flamme car l'ambiance à Gerland devient digne du Vélodrome quand il siffle ses joueurs dès la 10ème minute Je parle que des BG car il n'y a qu'eux pour nous sortir de cet ennui permanent au niveau de l'ambiance! Les autres tribunes qui osent siffler Gourcuff j'ai envi de les insulter et elles ne peuvent que nous faire du mal... Certes Gourcuff n'est pas à son niveau mais avez-vous connu des joueurs autant attaquer gratuitement? Même je joueur le plus payer au monde et le plus hermétique ne peut s'exprimer pleinement dans ces conditions déplorables... Pour la sérénité, il va falloir changer d'entraineur en fin de saison car quoi qu'il fasse Puel, il sera critiqué et on est entré dans un processus irrémédiable...

  2. christian - 24 mars 2011

    ben justement stéphan vous dites : ''Même je joueur le plus payer au monde et le plus hermétique ne peut s'exprimer pleinement dans ces conditions déplorables...''ben justement ! s'il avait faim ce joueur là, il ferait tout tout pour mettre quelque chose dans sa gamelle et celle de sa famille ..... mais comme tout est déjà cuit et prêt ... il n'y a plus besoin de se bouger les fesses, plus de motivation 'alimentaire' et ce qui fait la différence !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut