Marino Faccioli : "L'écart entre l'OL et les grands clubs va se réduire"

Pour la première fois cette saison, tous les clubs qui participent à la Ligue des Champions auront l'obligation d'inscrire dans leur effectif huit joueurs " formé localement ", autrement dit en France pour une équipe comme Lyon. Plus contraignant encore, parmi ces huit joueurs, quatre devront avoir été formés au club. Marino Faccioli, directeur administratif de l'OL, se réjouit de cette nouvelle mesure : 'Nous sommes partisans de ce règlement qui privilégie les joueurs de terroir. Ce règlement favorisera à coups sûrs les clubs des petits championnats. L'écart entre l'OL et les grands clubs européens devrait se réduire cette saison en Ligue des Champions' estime t-il. Pour Lyon, les contraintes ne seront pas difficiles à remplir. Pour ce qui est des joueurs formés à Tola-Vologe, on trouve par exemple Karim Benzema, Sidney Govou et François Clerc. Quant aux joueurs issus d'un centre de formation français, Lyon a l'embarras du choix : Bodmer, Boumsong, Lloris, Toulalan, Réveillère,...

Chelsea, Arsenal ou encore l'Inter Milan auront certainement plus de difficultés pour assurer ces quotas. Cette saison, parmi les 25 joueurs du groupe professionnel de Chelsea, seul John Terry a été formé au club. Luiz Felipe Scolari, le nouvel entraîneur des Blues sera dans l'obligation de prendre de jeunes joueurs inexpérimentés dans son équipe mais surtout tous les internationaux ne pourront pas figurer sur sa liste. Pour Marino Faccioli, " l'OL va être récompensé de la qualité de sa formation". Conséquence directe de ce nouveau règlement, Lyon pourrait avoir un meilleur banc que certaines grosses cylindrées, du fait de l'intégration et donc de l'expérience de ces jeunes joueurs, et de l'intérêt porté à la formation.

Du moins, tant que les grosses écuries italiennes et anglaises ne se seront pas adaptées au système. Car ce nouveau règlement a une faiblesse que les grands clubs, peu attachés à la formation, ont d'ores et déjà compris : le recrutement avant le premier contrat pro. Cette nouvelle règle pourrait avoir l'effet inverse que celui escompté. Alors qu'aujourd'hui la plupart des jeunes prodiges font leurs preuves en Ligue 1 avant de partir à l'étranger, on risque d'assister à un exode de nombreux joueurs bien avant qu'ils ne deviennent professionnels. " De toute façon, ça se fait déjà. Des observateurs viennent à Lyon pour recruter des joueurs dès l'âge de 14 ans " constate le directeur adjoint de l'OL. Le 1er septembre prochain, chaque club devra communiquer à l'UEFA sa liste de joueurs amenés à disputer la Ligue des Champions.

à lire également
Auriane Villemey dans son atelier de la rue Leynaud (Lyon 1er) © Antoine Merlet
La discrète rue René-Leynaud abrite une maroquinerie pas comme les autres. Le cuir y est encré, découpé, brodé et travaillé, avec des méthodes uniques issues de l’esprit d’Auriane, jeune artiste-artisane qui ne s’encombre d’aucun code pour donner forme à des sacs, pochettes et portefeuilles toujours plus authentiques et originaux.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut