Ligue 1 : le podium tend les bras à l'OL

Les défaites de Nice et Monaco hier, ont offert à Lyon une belle occasion de grimper sur le podium de Ligue 1 ce dimanche, et de se positionner dans le sillage du dauphin monégasque à six journées de la fin de saison.

Lyon peut lancer une fin de saison tonitruante ce dimanche soir à Lorient. Une victoire des hommes de Bruno Genesio placerait l'OL à la 3e place de la Ligue 1, trois points derrière Monaco (2e) que les Gones recevront le 7 mai. Les Lyonnais ont leur destin entre les pieds alors qu'aux espoirs entrevus dans le jeu avant la trêve internationale, s'ajoutent ceux des retours de Valbuena et Fekir. L'objectif de la deuxième place droit devant, le sprint final commence ce soir.

Changer une équipe qui gagne ?

Ces ultimes rounds, l'OL les livrera avec tous ses atouts. Alors que Nabil Fekir, qui a joué en équipe réserve hier, devrait réintégrer le groupe professionnel la semaine prochaine à Montpellier, Mathieu Valbuena, lui, est déjà opérationnel. "Il y a plus de monde, et cela fait partie du football de haut niveau", glissait ainsi Bruno Genesio. Mais paradoxalement ces retours pourraient venir fragiliser le récent équilibre de l'effectif lyonnais. Équilibre qui avait permis aux Gones d'enchaîner quatre matchs sans défaite (3 victoire, 1 nul) avant la trêve internationale.

 

Le retour de Mathieu Valbuena surtout sera scruté, car en son absence, Cornet comme Ghezzal ont été performants sur les ailes. Difficile de savoir si le technicien lyonnais prendra le risque de modifier son animation ce dimanche en déplacement. Au milieu, Gonalons absent, c'est Tolisso qui devrait occuper le poste de sentinelle habituellement dévolu au capitaine lyonnais. A ses côtés Ferri et Darder semblent avoir pris une longueur d'avance sur Grenier.

Le "parking" lorientais

De leur côtés les Bretons, n'ayant que six longueurs d'avance sur la zone rouge, doivent engranger des points pour assurer leur maintien. Et pour cela ils ont quelques arguments. Comme leur duo d'attaque Moukandjo-Warris, 21 buts à eux deux. Associés aux qualités de vitesse de Cabot, Jouffre ou Ndong sur les côtés les pointes lorientaises peuvent s'avérer redoutables. Particularité lorientaise enfin, le terrain synthétique des Merlus, récemment qualifié de "parking" par Genesio. Les Bretons savent y poser leur football et profiter de cette surface rapide pour accélérer le jeu.

Lyon devra donc se battre en terre bretonne pour lancer sa course à la Ligue des Champions, et à la deuxième place notamment, directement qualificative pour la compétition reine. Véritable objectif du club pour cette fin de saison, d'un point de vue sportif mais aussi financier, ce combat pourrait trouver son apothéose le 7 mai au Parc OL avec la réception de Monaco.

Retrouvez toutes les informations sur ce match sur le site Olympique et Lyonnais.
à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut