Le torchon brûle entre Jean-Michel Aulas et le président de l'OM

Le président de l'Olympique lyonnais et son homologue marseillais, Jacques-Henri Eyraud, n'en finissent plus de se quereller par médias interposés et sur les réseaux sociaux, depuis le penalty litigieux accordé à Mariano Diaz contre Toulouse, mercredi dernier.

Pas de trêve pour les fêtes entre les patrons des deux Olympiques de Ligue 1. Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud poursuivent leur petite querelle à distance. En cause, l'arbitrage évidemment. Et le nombre de penalty accordés aus Lyonnais, jugé trop important par les Marseillais, qui les talonnent au classement.

"Je vais demander à Rudi d'intégrer dans les protocoles d'entraînement un stage au Cercle des Nageurs de Marseille, avait lâché le président de l'OM après qu'un penalty litigieux a été accordé à Mariano Diaz à Toulouse, mercredi dernier (1-2). Quand Rudi (Garcia, l'entraineur de l'OM, NdlR) dit qu'il nous manque un peu de vice, je crois qu'il a raison. Après, c'est tellement peu glorieux de gagner sur une action comme ça. Mais les enjeux sont ce qu'ils sont et il faut employer les armes qu'emploient certains".

Jacques-Henri Eyraud a rappelé dans le quotidien sportif L'Equipe que depuis son arrivée il y a un an et demi, dans les valises du nouvel actionnaire, Franck Mc Court, "l'OM a bénéficié de cinq penalties, Lyon en a bénéficié de dix-neuf". La réponse de JMA a fusé, sur Twitter évidemment. "Juste pour essayer d'excuser JHE de ses propos limites, l'OL et surtout pour les arbitres français, lui dire que dans notre foot français les arbitres sont professionnels et honnêtes. L'habitude d'être proche des paris hippiques a peut-être désorienté JHE ? ", a-t-il écrit.

Trêve sportive, pas médiatique

Et loin de susciter une trêve, l'approche des fêtes a relancé les hostilités. En réponse au tweet de son contradicteur, Jacques-Henri Eyraud a publié une vidéo de Jean-Michel Aulas furieux, s'en prenant ouvertement à l'arbitrage français après un match entre Lyon et Valenciennes en 2010. "J'ai démarré un long et difficile apprentissage, écrit le président marseillais. Mais si je suis un jour tenté par une sortie comme celle-ci, je m'engage à t'appeler pour te demander conseil et retrouver la raison. Promis".

 

Impossible pour JMA de ne pas répondre, mêmeun 25 décembre. "Plutôt que de ressortir une vidéo de plus de dix ans alors que tu n'étais pas dans le foot, pour répondre à ta sortie médiatique d'il y a deux jours et si tu as besoin d'un conseil pour améliorer tes relations avec tes groupes de supporters je peux effectivement te faire progresser aussi", a-t-il rétorqué.

Pas sûr que la fin de la récréation ne sonne de sitôt. D'autant que la trêve sportive se prolongeant jusqu'au 7 janvier, avec l'entrée des clubs de Ligue 1 en Coupe de France, les deux hommes n'auront que les mots pour se départager durant les deux semaines à venir.

Toute l'actualité de l'OL, c'est 7/7 sur notre site spécialisé www.olympique-et-lyonnais.com
à lire également
Jean-Michel-Aulas_image-gauche
Le président lyonnais n'a pas résisté à la tentation de sisir son smartphone pour critiquer l'état major marseillais, à quelques heures du choc entre les deux olympiques, ce dimanche, à 21 heures au Parc OL. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut