L'OL remporte son premier match de l'année 2012

AMICAL - Sous un vent violent et glacial et devant 3000 spectateurs, l'OL s'est imposé 2 buts à 0 à Bastia, mercredi. Que faut-il retenir de cette rencontre amicale – même si c'est difficile de porter des jugements hâtifs sur quarante-cinq minutes - à quatre jours du 100 % derby lyonnais contre l'AS Duchère ?

De notre envoyé spécial à Bastia.

Ceux qui ont marqué des points

Profitant des absences conjuguées de Lloris (malade) et Vercoutre (blessé), Matthieu Valverde qui a disputé l'intégralité de la rencontre, a réalisé un match plein. Auteur de six bons arrêts, il a été impérial dans les airs ainsi que sur sa ligne. Titularisé aux côtés de Dejan Lovren qui a réalisé quarante-cinq minutes de bonne facture au sein de la charnière centrale, Samuel Umititi a profité de la blessure de Cris pour montrer toute l'étendue de son talent. Rassurant dans son jeu, malgré une "petite boulette" en première mi-temps, et propre dans ses relances, le natif de Yaoundé a pleinement assuré la relève de Cris blessé. Aly Cissokho et Anthony Réveillère ont fait un match sobre et efficace. Quant à Kim Källström, il a distillé de bons ballons. Désigné capitaine pour cette rencontre, Lisandro eu du mal a rentrer dans la rencontre avant d'inscrire deux buts (27e, 28e). L'Argentin a montré qu'il était en forme en ce début d'année 2012.

Ceux qui ont montré quelques signaux encourageants

Positionné à droite de l'attaque lyonnaise, Alassane Pléa s'en est pas mal sorti, touchant même la barre transversale de Novaes, le portier brésilien de Bastia. Remuant et combatif, Jérémy Pied, dont on ignore s'il quittera le Rhône cet hiver, a démontré qu'il peut rendre encore quelques services sur le côté gauche. Il est l'auteur de deux passes décisives. Mouhamadou Dabo et Timothée Kolodziejcak n'ont pas failli même si le rythme de la rencontre a considérablement baissé en seconde mi-temps. Appliqués et sérieux dans leur jeu, Ederson et Briand ont été remuants tandis que Maxime Gonalons a fait un match correct. Le capitaine rhodanien de la deuxième période s'est toutefois rendu coupable d'une erreur d'appréciation qui aurait pu coûter un but à son équipe.

Ceux qui sont passés à côté

Volontaire, Bafétimbi Gomis s'est procuré deux occasions franches sans pouvoir les concrétiser. Il a manqué de lucidité devant le but. Pas de quoi s'affoler toutefois. Désireux de s'imposer dans son club formateur malgré une forte concurrence à son poste, Clément Grenier, positionné dans un rôle de numéro 6, a été plutôt discret et ne sest guère mis en lumière. Aligné à gauche, Yoann Gourcuff a été plutôt timide sur le pré de Furiani. A sa décharge, l'ancien Bordelais a été sevré de ballons. Également, dans le registre des déceptions, Sidy Koné a manqué de tranchant et d'application dans ses passes. Évoluant en charnière centrale pour ce match amical, Gueïda Fofana a paru limité. Alexandre Lacazette a quant à lui jamais réussi à faire la différence.

Composition première mi-temps  : Valverde, Réveillère, Lovren, Umtiti, Cissokho, Källström, Grenier, Pléa, Pied, Lisandro (capitaine), Gomis.

Composition deuxième mi-temps : Valverde, Dabo, Fofana, Umtiti, Kolodziejczak, S.Koné, Gonalons (capitaine), Briand, Ederson, Gourcuff, Lacazette.

Lire aussi  : Mercato - Gourcuff : "Je suis à la disposition du club"

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut