L'OL cale encore

Les Lyonnais, bien trop suffisants après l'ouverture du score par Cris (15e), ont encaissé le but de l'égalisation dans les arrêts de jeu, par l'intermédiaire de M'Bia (92e). Après la défaite au Vélodrome, les supporters lyonnais s'attendaient sans doute à trouver une équipe lyonnaise très motivée. Au lieu de ça, l'OL a réalisé sa pire performance à domicile cette saison. Certes Benzema a trouvé la transversale sur une action de classe, mais les Rennais, qui se sont heurtés à plusieurs reprises à un grand Cris ou à Coupet ont amplement mérité leur match nul. La saison passée, c'est un match nul à Gerland face à Rennes qui avait permis aux hommes de Gérard Houllier d'être mathématiquement champion de France. Cette année, le partage des points n'est pas synonyme de titre, bien au contraire...

Les réactions d'après-match :
À entendre Jean-Michel Aulas, cette nouvelle contre-performance fragilise un peu plus le poste d'Alain Perrin. Le président lyonnais a sous-entendu hier que les choix des titulaires n'étaient peut-être pas les bons.
Jean-Michel Aulas (avec l'Equipe) : "Il faut donner la priorité au championnat. C'est le titre de champion le plus important (...) Il faut se demander si la composition d'équipe était la bonne, si les joueurs sur le terrain étaient les bons et si le système était le bon. Les entraîneurs décident et ils sont payés très cher pour prendre les bonnes décisions. Je n'aimerais pas qu'on me dise que les investissements réalisés par le club ne correspondent pas à la réalité. J'ai mon avis, je le garde pour moi."
Alain Perrin (au micro de Canal Plus) : " Au lieu de continuer de presser pour se mettre à l'abri, on s'est relâché et on a permis à Rennes de revenir au score. On a ronronné et on s'est endormis. Le sentiment de maîtrise a donné un peu trop de suffisance et l'impression que rien ne peut nous arriver (...) Ne pas gagner à domicile équivaut à une défaite. On s'est mis à la faute. À partir du moment où on pense que tout est joué, on prend des risques. Il faut sortir du discours selon lequel le titre nous est promis. On s'est fait bouger à Valenciennes, à Marseille et contre Rennes. Il faudra montrer autre chose le week-end prochain à Strasbourg."

à lire également
 Le nouveau latéral gauche de l’OL, Youssouf Koné, transfuge du LOSC, a bataillé avant de pouvoir exprimer la plénitude de son talent. Retour sur le parcours de l’international malien et sa folle envie de s’illustrer sous le maillot lyonnais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut