Grégory Coupet est-il en danger ?

Coupable d'une grossière erreur de relance lors du derby, le portier de l'OL traverse une mauvaise passe et son statut de titulaire indiscutable commence à faire débat.

Dimanche dernier, l'OL affronte St-Etienne dans l'enceinte de Geoffroy Guichard. A la 47 ème minute de jeu, Sébastien Squillaci pressé par Bafé Gomis remet le ballon à son gardien. Grégory Coupet rate son dégagement et dépose le ballon sur la tête de l'attaquant stéphanois qui ouvre la marque pour les Verts. Une bévue qui va faire le tour du web et notamment des sites de vidéo en ligne. Cette grossière erreur met surtout en évidence, la difficile rentrée sur les terrains du portier de l'équipe de France. Depuis son retour, Coupet a encaissé 7 buts (2 à Toulouse, 1 au Mans, 3 à Lens et 1 à St-Etienne) en 6 rencontres toutes compétitions confondues. Pas de quoi rassurer une défense déjà en manque de confiance depuis quelques semaines. Victime d'une grave blessure au genou lors d'un banal entraînement, Grégory Coupet en a bavé pour recupérer sa place de titulaire. Une longue rééducation avec toujours cette obsession en tête de revenir encore plus fort. Malgré tout, il y a un mois lors d'un point presse, il avait demandé à ce qu'on fasse preuve de patience avec lui. "Je doute énormément de ma capacité à retrouver mon niveau d'antan. J'ai été super content de constater dans les journaux que je restais le gardien numéro 1 dans l'esprit des gens, mais je n'oublie pas que ces personnes-là se sont fondées sur ce que je faisais à l'époque où j'avais les deux genoux nickels avant de se prononcer. Or, entre-temps, je me suis brisé un genou". Coupet n'est pas du genre à se voiler la face ou à fuir ses responsabilités. Il connaît trop bien pour ça, les subtilités de l'univers du football professionnel qui du jour au lendemain vous fait passer du meilleur gardien du monde à un pestiféré. Rémy Vercoutre qui avait assuré l'intérim en avait fait les frais avant de recevoir quelques semaines plus tard de nombreux éloges. La délicate situation de Coupet pourrait jouer en la faveur de Vercoutre même si on voit mal Alain Perrin mettre le portier de l'équipe de France sur le banc des remplaçants. D'autant que de grosses échéances se profilent à l'horizon pour le club sextuple champion de France et notamment la double confrontation contre Manchester United en Ligue des Champions. Des matchs comme les aime Grégory Coupet et qui permettront de savoir si la boulette à St-Etienne n'était qu'un accident de parcours.
Repères
Grégory Coupet, né le 31 décembre 1972 (35 ans). A l'OL depuis la saison 1996 / 1997.
27 sélections en équipe de France

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut