Fiorentina-OL : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (5,5) : Impuissant sur le penalty, il n’a pas eu véritablement d’arrêts à faire. Moins rassurant que d’habitude sur les sorties aériennes.

Lamine Gassama (4,5) : Il a éprouvé des difficultés sur son côté droit face au très remuant Vargas. Souvent pris de vitesse dans son dos, il a toutefois sauvé quelques situations dangereuses.

Cris (5) : Présent dans les duels aériens, leader d’efforts, il a pourtant été souvent en difficulté : des relances imprécises et une mauvaise couverture des attaquants adverses. Sa complémentarité avec Jean-Alain Boumsong est loin d’être évidente. Les deux défenseurs centraux ont souvent été pris dans leur dos.

Jean-Alain Boumsong (5) : La performance de l’international français est comparable à celui de son homologue de la charnière centrale. De la présence dans les duels, une bonne combativité mais des relances ratées et des imprécisions.

Aly Cissokho (5) : Début de match très difficile. Il fut pris de vitesse par Marchioni et contraint de faire une grosse faute, ponctué par le pénalty. Il s’est plutôt bien repris ensuite, en essayant d’apporter offensivement, sans se montrer néanmoins tranchant. A son crédit, un tacle parfait en seconde période alors que Santana filait seul au but.

Jean-II Makoun (6,5) : Bon match du milieu camerounais. Il a récupéré bon nombre de ballons qu’il a particulièrement bien exploités. Il aurait pu même sauver l’OL d’une reprise astucieuse suite à un corner. Mais Frey en a décider autrement.

Kim Källström (4) : Le Suédois est méconnaissable ces derniers temps. Flamboyant lors du début de saison, il subit une période de moins bien. Des ballons perdus, des inspirations mauvaises, un match à oublier très vite.

Miralem Pjanic (6,5) : Il respire le football à lui tout seul. Toutes les actions construites de Lyon passent par ses pieds. Il est indispensable au jeu de l’OL actuellement.

Sidney Govou (4) : Il n’a pas eu son activité habituelle. Jamais il n’a pris le dessus sur son concurrent direct et ainsi pu créer le danger sur son aile.

Michel Bastos (3,5) : Match sans du nouvel international brésilien. Positionné ailier gauche, il n’a jamais joué de l’avant et perdu un nombre très important de duels.

Bafé Gomis (6) : Seul aux avants postes, il a réalisé une première période de haute facture, conservant bon nombre de ballons et remportant des duels intéressants. Moins vif dans la surface de réparation.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut