Grenoble rugby
Creatives commons

Enquête viol : les six rugbymen grenoblois gardés à vue sont sortis

Les six gardes à vue de joueurs grenoblois, entendus dans le cadre d'une enquête pour viol ouverte à Bordeaux il y a deux semaines, ont été levées. Les investigations se poursuivent.

Les six rugbymen grenoblois placés en garde à vue cette semaine sont libres. Ils étaient entendus dans le cadre d'une enquête pour viol ouverte à Bordeaux il y a deux semaines, quand une jeune femme qu'ils auraient rencontré en boîte de nuit après la rencontre contre l'Union Bordeaux-Bègles avait déposé plainte. Six joueurs avaient été convoqués mercredi. Trois ont été libérés le soir-même. Le pilier irlandais Denis Coulson, le talonneur français Loïck Jammes et le troisième-ligne néo-zélandais Rory Grice ont vu leur garde à vue prolongée, avant d'être libérés jeudi.

"Les trois mesures de garde à vue qui avaient été prolongées ce jeudi matin ont été levées au cours de l'après-midi", a indiqué le procureur de la République Marie-Madeleine Alliot par voie de communiqué jeudi. L'enquête "va se poursuivre dans les prochains jours sous la forme préliminaire, afin de recueillir des éléments complémentaires utiles à la manifestation de la vérité", poursuit le parquet qui "appréciera les suites à donner" à l'issue de l'enquête.

Pour rappel, les six joueurs ont été mis à pied par leur club, qui précise ne pas préjuger par cette mesure de leur culpabilité mais vouloir se protéger.

à lire également
Police
Le ministre de l'Intérieur était en déplacement, ce vendredi, dans l'Isère. Une visite très attendue par les élus et les policiers, qu'il a parachevée à Grenoble, ville “gangrenée par la grande violence et les narcotrafics”.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut