Marcelo OL

CSKA Moscou – OL (0-1) : Marcelo a remis le bleu de chauffe

Impérial face au CSKA Moscou (0-1), jeudi, Marcelo a marqué un but qui permet à l’OL de prendre une option sur la qualification en quarts de finale de la Ligue Europa. Après des semaines plus difficiles, le défenseur retrouve son niveau.

Papier original sur olympique-et-lyonnais.com.

Dans un froid sibérien, Marcelo n’a pas tremblé au moment de placer son coup de casque. A la réception d’un corner de Memphis (68e), le Brésilien a permis à l’OL de battre le CSKA Moscou (1-0), jeudi en huitièmes de finale aller de la Ligue Europa. Grâce à lui, le club rhodanien peut s’imaginer un printemps européen, après avoir bravé l’hiver moscovite. Une certitude : en Russie, l’Olympique lyonnais a retrouvé son patron.

Devant un Anthony Lopes irréprochable (7 arrêts), le défenseur central a bien tenu la baraque. Sur tous les ballons, Marcelo (30 ans) a régné en tsar dans les airs (100 % de duels aériens gagnés), en plus de soulager son équipe à de nombreuses reprises (13 dégagements), et de dégager une énorme impression de sérénité. S’il aurait pu faire preuve de plus de justesse dans ses transmissions (75 % de passes réussies), l’ancien joueur de Besiktas semble passé à autre chose, après des semaines où il a traîné son erreur à Monaco (2-3) comme un fardeau. Son manqué sur un contrôle de la poitrine avait permis aux champions de France de s’imposer en toute fin de match. “Tout le monde fait des erreurs, c’était juste un match, soulignait-il dans les entrailles de la VEB Arena. Je l’ai accepté, c’était ma faute mais je suis revenu.

UN MATCH DE REPOS SALVATEUR

Très marqué”, après l’épisode monégasque, comme l’avouait Bruno Genesio, mercredi, Marceloavait récidivé contre Rennes (0-2), une semaine plus tard. Coupable d’une erreur d’appréciation, le Brésilien ne pouvait que constater les dégâts, sur l’ouverture du score de Khazri. Un manque de clairvoyance certainement lié au contrecoup d’une première partie de saison éprouvante. A ce jour, le défenseur central est encore le joueur de champ le plus utilisé à l’OL (39 matches toutes compétitions confondues soit 3467 minutes). Il était donc sur le banc à Lille (2-2), avant de bien revenir à Villarreal (1-0), contre Saint-Etienne (1-1), avec une passe décisive à la clé, ou face à Caen (0-1), où il aurait pu marquer sur corner. Il aura donc seulement suffi d’un match de repos au roc de São Vicente (sa ville natale), pour qu’il revienne à son meilleur niveau. “Sa performance, c’est la juste récompense de ce qu’il démontre pendant les matches et les entraînements, se réjouissait Anthony Lopes, après la victoire à Moscou. Même si on a tous une période plus compliquée, il fait partie des cadres. Quand collectivement, ça va moins bien, tout le monde est moins bien. Mais je suis vraiment content pour lui de l’avoir vu marquer et nous donner une option pour la qualification.” Son troisième but sous les couleurs de l’OL, son troisième, aussi, en Ligue Europa (il avait inscrit ses deux premiers avec le PSV Eindhoven en 2011 et 2012).

VÉRITABLE PATRON

En l’absence de Nabil Fekir, Marcelo prend encore un peu plus de poids dans le vestiaire lyonnais. Comme son capitaine, le défenseur central n’aime pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Il a tenu à le faire savoir, tout en passant un message à ses coéquipiers. “Ce n’est pas fini contre le CSKA. Et on a un match important contre Caen dimanche. On doit vite se remettre à gagner en Championnat”, rappelait-il. A peine le temps de savourer la victoire acquise dans un froid sibérien, que le patron brésilien se tournait déjà vers les prochaines échéances. “Nous avons montré aujourd’hui (jeudi, ndlr) que quand on joue les uns pour les autres, on fait de bons matches. Et même si c’était très tendu à cause du terrain et du temps, on a fait un pas en avant, se satisfaisait-il. On se sent bien. Une saison, c’est long, c’est dur d’être bons tout le temps, d’être constants, nous avons commencé à mieux jouer, c’est comme ça. On regarde devant.” Le passé déjà loin derrière.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut