Elea-Mariama Diarra
© Page Facebook Elea-Mariama Diarra

Championnats du monde d'athlé : Diarra et Sananes ne se qualifient pas

Déception aux Championnats du monde d'athlétisme de Londres pour les sprinteuses Elea-Mariama Diarra et Déborah Sananes. Si ces deux athlètes de la région ne se sont pas qualifiées pour les demi-finales du 400 mètres féminin, elles pourront prendre leur revanche sur le relais 4 x 400 mètres.

Après le forfait de la Lyonnaise Floria Gueï pour des raisons de santé, les espoirs de victoire française au 400 mètres féminin reposaient sur les épaules de la Lyonnaise Elea-Mariama Diarra et de la Burgienne Déborah Sananes. Avec des temps au-dessus des 52 secondes, difficile de faire face à la très rude concurrence internationale. Avec un record de 51"92 et une sélection qu'elle n'imaginait pas, Elea-Mariama Diarra pouvait espérer une qualification en battant son propre record. Avec une course en 52 secondes et 6 centièmes, l'athlète du Décines Meyzieu athlétisme prend la 22e place d'un classement dominé par la Bahreïnie Salwa Eid Naser, qui a couru le 400 mètres en 50 secondes et 57 centièmes. Quelques petits centièmes après Elea-Mariame Diarra, à la 33e position, l'athlète Déborah Sananes termine sa course avec un chrono de 52"50, soit moins d'une seconde de plus que son record personnel. Derrière la meneuse bahreïnie, la deuxième place du classement des séries du 400 mètres féminin est tenue par l'Américaine Phyllis Francis, qui a couru en 50 secondes et 97 centièmes. Cette dernière est talonnée par la Bahamienne Shaunae Miller-Uibo qui réalise son 400 mètres en 50"97. Si les athlètes françaises ne se sont pas qualifiées pour les demi-finales en solo, elles seront de nouveau au rendez-vous des mondiaux de Londres samedi prochain pour le relais 4x400.

à lire également
Kévin Campion
Le pensionnaire de l’AFA Feyzin Vénissieux vient de prendre une 24e place en 1h21’46” aux championnats du monde de Londres dans l’épreuve du 20 km marche. Une “contre-performance” pour le marcheur né à Vénissieux, qui est parti en Normandie poursuivre sa progression.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut