Boulogne - OL  : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (6) : Solide sur tous les ballons aériens, le gardien international s’est également illustré en première mi-temps dans un face-à-face remporté contre un attaquant Boulonnais. Très rassurant, comme d’habitude.

Anthony Réveillère (5) : Match correct de l’ex-Rennais qui a alterné le bon et le moins bon. Très peu à son avantage offensivement.

Cris (7) : Nouveau match solide du « Policier » qui enchaîne les performances de haut niveau ces derniers temps. De bon augure avant le match retour à Madrid où il devrait être beaucoup plus sollicité.

Jean-Alain Boumsong (6) : Une bonne première mi-temps, une petite baisse de régime au retour des vestiaires mais une prestation toutefois solide et rassurante dans l’ensemble.

Aly Cissokho (6,5) : Beaucoup d’activité sur son côté. Il a beaucoup combiné, souvent efficacement, avec l’international brésilien Bastos. De très beaux gestes défensifs également à son crédit.

Jean-II Makoun (5) : Un peu perdu en récupérateur unique devant la défense, rôle occupé la plupart du temps par Toulalan, il s’est évertué à colmater les brèches du mieux possible.

Kim Källström (5) : Le Suédois s’est totalement livré mais n’a jamais réussi à influer sur le jeu lyonnais. Une bonne frappe en fin de rencontre.

Mathieu Bodmer (5) : Pour son grand retour en tant que titulaire, l’ex-Lillois s’est plusieurs fois retrouvé en bonne position pour marquer. Malheureusement pour l’OL, il a manqué de lucidité dans le dernier geste.

Sidney Govou (4) : Invisible une bonne partie du match, l'ailier Lyonnais est sorti à l’heure de jeu, remplacé par César Delgado, auteur d’une rentrée une nouvelle fois prometteuse.

Michel Bastos (6,5) : Très en verve sur son aile, il a débordé à de nombreuses reprises, multipliant les appels. Pas récompensé de ses efforts.

Bafé Gomis (4) : Seul dans l’axe de l’attaque lyonnaise, il s’est battu avec ses armes, sans réussite. De la lenteur dans ses enchaînements.

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut