Franck Solforosi

Aviron : Franck Solforosi, la grande gueule

Le Villeurbannais participe à sa deuxième olympiade, à Londres. Quatrième aux Jeux de Pékin, le rameur âgé de 27 ans a faim de médailles.

"J’ai envie de jouer mon rôle de leader. On doit se lâcher, on n’a plus le choix !" Triple champion du monde dans la catégorie "4 de pointe sans barreur poids léger", le licencié de l’Aviron Union nautique de Lyon est étonnant de maturité. Sur le bateau, il occupe le poste 3, autrement dit c’est à lui que revient la tâche de stabiliser l’embarcation. "Pékin, c’était la course de ma vie. Depuis, j’ai grandi, j’arriverai à supporter la pression."

Pour décrocher enfin une médaille olympique, Franck Solforosi accélère la cadence. Il s’entraîne dix fois par semaine au pôle France d’aviron de Miribel-Jonage. "L’ambiance est plutôt bonne entre nous, même si on ne passera pas nos vacances ensemble !" sourit-il. Le ton est cru. Le rameur dit ce qu’il pense, sans craindre d’être parfois à contre-courant.

5000 licenciés dans la région

Quatorze rameurs représenteront la France aux Jeux olympiques de Londres. Les chances de médaille sont réelles. Loin derrière le football, le rugby ou le tennis, l’aviron ne glisse pas vraiment sur la vague médiatique. "Notre discipline est très populaire en Grande-Bretagne. En Italie, c’est diffusé à la télévision. Chez nous, beaucoup de sports restent inconnus du grand public jusqu’aux JO." À l’échelle nationale, l’aviron compte près de 36 000 licenciés. La région Rhône-Alpes possède 47 clubs pour 5 000 adhérents.

Dans le même bateau que Franck Solforosi, on retrouvera cet été un autre régional : Nicolas Moutton, de l’Aviron de Thonon. Benjamin Chabanet, de l’Aviron Union nautique de Villefranche, sera aussi au rendez-vous de Londres. Le 28 juillet marque le début des épreuves d’aviron. La tunique bleue sur le corps, Franck Solforosi aura une occasion en or de faire briller sa discipline.

Retrouvez les premières épreuves dans la catégorie quatre de pointe sans barreur poids léger, samedi 28 juillet, à partir de 12h (heure française).

à lire également
Gérard Collomb, Paul Bocuse et Olivier Ginon aux Bocuse d’Or © Tim Douet
Grâce aux sites dont la gestion lui est confiée par les collectivités locales, GL Events a su développer un business florissant. Autour d’un salon, différentes filiales du groupe interviennent et elles margent toutes. À chaque étape, l’addition s’alourdit et la collectivité est parfois appelée à la rescousse...
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut