Lyon Capitale

Affaire Genesio : Aulas s'écharpe avec des supporters sur Twitter

Jean-Michel Aulas © Tim Douet

Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente.

Jean-Michel Aulas a rechuté. Adepte du réseau social Twitter, où il a pris l'habitude de répondre aux détracteurs comme aux adversaires de son club, le président de l'Olympique lyonnais s'en est pris à des supporters critiques ce week-end. JMA n'a semble-t-il pas apprécié l'enquête publiée par le quotidien sportif L'Equipe ce samedi, qui a relancé l'affaire Génésio, alors que le technicien de l'OL a été soutenu par le monde du foot, son président en tête, cette semaine.

Le week-end dernier, fuitait une vidéo dans laquelle Bruno Genesio poursuit un homme avec la ferme envie d'en découdre. L'OL a expliqué dans la semaine que son entraîneur réagissait à des propos déplacés envers sa fille. La scène se déroule au Azar Club, à Confluence, vers 4h30 du matin, alors que Bruno Genesio fête son 52e anniversaire avec sa fille et quelques amis, précise L'Equipe. Après avoir discuté avec un homme, qui ne serait pas supporter de l'OL, Genesio, de réputation disponible, refuse de poser avec lui pour une photo. "Je vais la prendre avec ta fille", aurait alors rétorqué l'homme, suscitant l'ire de Bruno Genesio et un début d'échauffourée.

A tel point que les videurs de l'établissement doivent intervenir pour faire évacuer les deux hommes. Hors de lui, selon des témoins, une fois dans la rue, Bruno Genesio poursuit l'homme indélicat. C'est là que démarre la vidéo diffusée la semaine dernière. Les proches de Bruno Genesio ont fait valoir que le coach des Gones s'était montré très disponible tout au long de la soirée, prenant le temps de discuter avec de nombreux supporters dans les trois établissements où il s'est rendu avec proches.

"Respecter l'institution"

Un rebondissement de cette "affaire Genesio" qui ne semble pas du goût de Jean-Michel Aulas. Dans un communiqué de presse, le club a vertement critiqué le quotidien sportif. "L’Olympique Lyonnais déplore l’attitude de L’Equipe qui tombe ce matin dans un pur voyeurisme qui piétine la vie privée... et salit les hommes et l’OL, en prétextant l’incident privé dont a été récemment victime Bruno Genesio pour publier un "dossier" aux relents nauséabonds de réquisitoire contre Bruno Genesio". Le club accuse les journaliste d'avoir interrogé uniquement des sources à charge, resservant le couplet du "respect de l''Institution" OL. Et son président d'assurer le service après vente sur Twitter.

A un internaute critiquant cette réaction de l'OL, JMA répond : "tu n'es vraiment pas informé et encore une fois si tu veux faire du mal à l'OL va retrouver nos adversaires et arrête de te faire passer pour un pseudo supporter !". "Jean Michel, tout ce qui se passe me rend très triste, interpelle un autre internaute. Ressaisis toi, s'il te plaît. On aime tous l'OL, bordel. Personne ne veut du mal ou ne prépare de putsch... Personne ni au stade ni ici... Sportivement on est juste inquiet un peu plus chaque saison". "Moi aussi suis triste de votre comportement qui fragilise l'OL et supporte nos adversaires ... Vous ne vous rendez pas compte de la chance que vous avez avec notre l'OL ...regardez autour de vous et vous prenez le risque de tout perdre ...", rétorque Aulas.