A la recherche du nouveau Juninho

Après l'attaquant Jimmy Briand, l'Olympique Lyonnais veut un meneur de jeu capable de faire oublier le spectre de l'ancien n°8 brésilien. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les candidats ne se bousculent pas pour cette difficile succession...

Il y a deux ans, l'OL avait recruté un jeune joueur, 18 printemps au compteur. Il s'agissait du Bosniaque Miralem Pjanic. Sortant d'une très bonne saison 2007/2008 avec Metz (32 matches et 4 buts), l'Europe était à ses pieds et il semblait la recrue idéale pour préparer l'après-Juninho. Mais deux saisons plus tard, ''Miré'' n'a pas totalement satisfait Claude Puel. Ses statistiques sont pourtant plutôt bonnes (32 matches en L1 pour 6 buts cette saison et 11 matches pour 5 buts en coupe d'Europe) mais le joueur a été très critiqué cette saison concernant son manque de régularité. Un défaut de jeunesse sans doute, car n'oublions pas qu'il a tout juste 20 ans, et que ses promesses affichées ne resteront sans doute pas sans lendemain. Toujours est-il que l'Olympique Lyonnais est à la recherche d'un meneur de jeu un peu plus expérimenté.

JMA : ''Gourcuff ? Un bon joueur.''

C'est un secret de Polichinelle. Jean-Michel Aulas rêve de Yoann Gourcuff dans son équipe. Toujours intéressé par les très bons joueurs de l'Hexagone, l'international tricolore serait pour lui le numéro dix idéal. Problème, les Girondins de Bordeaux ne sont pas enclins à lâcher leur pépite et quand ils parlent d'un éventuel transfert, ce n'est pas en dessous de 25 millions d'euros. Autant dire que le club rhodanien a été refroidi, n'ayant justement ''que'' 25 millions d'euros à investir cette année. ''On va résolument se tourner vers les clubs étrangers''. Cette phrase du président lyonnais, à qui on reprochait trop souvent de piocher chez ses voisins français, semble désigner le Brésil.

On connait le flair de Bernard Lacombe quand il faut dénicher des joueurs cariocas : Caçapa, Cris, Edmilson et … Juninho. Justement, il était au Brésil il y a quelques semaines pour chercher un remplaçant à ce dernier. Deux jeunes joueurs, révélations du championnat du Brésil cette année ont tapé dans l'œil du conseiller : Paulo Henrique dit ''Ganso'' (20 ans, Santos), en raison de son petit gabarit, et Hernanes (25 ans, São Paulo), meilleur meneur de jeu du championnat brésilien en 2008.

Do Brasil connection

Pour ''l'Oie'', ça semble très mal parti. "Notre premier choix est le Real Madrid, qui discute avec nous depuis plus d'un an'', déclarait l'agent de Ganso le 7 juin dernier. Si on ajoute l'intérêt de club comme le Milan AC, Chelsea ou Manchester City et une clause libératoire fixée à environ 50 millions d'euros, Lyon n'a aucune chance. Hernanes semble en revanche beaucoup plus accessible et son agent fait état des pistes européennes : ''C’est vrai, il y a un contact avec l’Olympique Lyonnais. Mais il n’y a pas eu d’offres pour le moment.'' Marcelo, l'œil de l'OL au Brésil, confirmait pour Foot Mercato : ''Hernanes intéresse Lyon depuis un certain temps. Il fait partie des joueurs pistés par le club, mais aucune proposition officielle n’a encore été formulée''. Ça aurait pu être un problème, quand on connait la spontanéité que le mercato demande. En plus, d'autres grosses écuries européennes lorgneraient sur le prodige brésilien, comme la Juventus Turin ou le FC Barcelone, qui aurait proposé 12 millions d'euros. Mais son agent a affirmé dernièrement que ''Lyon, c'est ce qui se fait de mieux en Europe''. De son côté, le club de la capitale des Gaules aurait transmis une offre de 15 millions d'euros assortie d'un contrat de quatre ans. Gerland n'a donc jamais été aussi proche de voir le nouveau ''Juni'' dès la saison prochaine. Enfin, s'il existe...

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut