OL - Sparta Prague : Bafé Gomis a bien fait d’insister

S’il est complètement passé à côté durant la première mi-temps, Bafétimbi Gomis a refait surface en participant pleinement au succès de son équipe face au Sparta Prague (2-1).

Il est passé par tous les états. De la maladresse à la réussite. De l’agacement à la joie. Aligné par Rémi Garde pour ce premier match de Ligue Europa face aux Tchèques du Sparta Prague, Bafétimbi Gomis a prouvé qu’il savait faire preuve d’abnégation. Extrêmement maladroit durant la première mi-temps, il vendange de multiples occasions. Pas moins de cinq actions franches. On l’imagine hors du coup, surtout après ce duel raté face au portier du Sparta (23e). Que nenni ! Quelque peu perturbé par la perte de connaissance de son ami Mouhamadou Dabo (39e), transporté à l'hôpital pour un traumatisme crânien, l’attaquant lyonnais n’abdique pas et se remet en selle.

Une dédicace pour son fils Dione

Vers l’heure de jeu, Bafé Gomis se voit récompensé de tous ses efforts. A la suite d’un corner tiré par Clément Grenier, il reprend de la tête et ouvre le score (59e). Un but qu’il fête en portant une tétine à sa bouche. Une belle dédicace en lien avec la récente naissance de son fils Dione. Sur son nuage, le natif de la Seyne-sur-Mer s’offre même le luxe de délivrer une passe décisive à Lisandro, auteur du deuxième but lyonnais. Lucide sur sa prestation, Gomis savoure à sa juste valeur ce retour gagnant. "En début de match, j’étais peu inspiré et j'ai clairement manqué de réalisme lors des premières situations. J’étais en jambes, j'ai persisté et cela a fini par payer", indique-t-il. Assurément, Bafétimbi Gomis a bien fait de persévérer.

Lire aussi  : Lyon - Sparta Prague : l'OL assure le strict minimum

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut