Renaud Lavillenie
© Kirill Kudryavtsev/AFP

Championnats du monde d’athlé : Renaud Lavillenie en bronze à Londres

Championnats du monde d’athlétisme – Au terme d’un concours relevé, Renaud Lavillenie a pris la 3e place de la finale du saut à la perche, mardi soir. Offrant ainsi une seconde médaille à la France, juste après l’or de Pierre-Ambroise Bosse sur 800m.

Le compteur est enfin débloqué. En une soirée de folie, la sélection française a remporté ses deux premières médailles mondiales, grâce à Pierre-Ambroise Bosse et Renaud Lavillenie. De quoi faire oublier la frustrante 4e place de Mahiedine Mekhissi-Benabbad sur 3000m steeple.

Récemment 16e à la “placing table” (qui prend en compte les huit premières places), la France occupe désormais le 6e rang du classement des médailles. Avec, en prime, une Marseillaise. Celle de Pierre-Ambroise Bosse, auteur d’un remarquable 800m qui a déjoué tous les pronostics. Encouragé, sur le bord de piste, par un autre tricolore : Renaud Lavillenie, lui aussi médaillé.

Lemaitre sera opposé à Van Niekerk en demi-finale du 200m, ce mercredi soir

Acteur d’une finale de saut à la perche haletante, le Clermontois n’a toutefois pris que la 3e place du concours, avec une dernière barre à 5,89m. Derrière le Polonais Piotr Lisek et surtout l’Américain Sam Kendricks, champion du monde avec un saut à 5,95m. Sans doute un léger regret pour Renaud Lavillenie, vite balayé par la joie d’obtenir une 5e médaille mondiale d’affilée, après une saison moins facile que les précédentes.

Une première réussite pour les athlètes de la région Auvergne-Rhône-Alpes dont Christophe Lemaitre devra s’inspirer, ce mercredi soir. Le sprinteur sera au départ de la dernière demi-finale du 200m, à 22h13 (heure française). Au couloir 8, il devra s’employer pour accéder à la finale, d’autant qu’il sera opposé à Ramil Guliyev, Ameer Webb et surtout Wayde Van Niekerk, tout juste champion du monde du 400m.

à lire également
Kévin Campion
Le pensionnaire de l’AFA Feyzin Vénissieux vient de prendre une 24e place en 1h21’46” aux championnats du monde de Londres dans l’épreuve du 20 km marche. Une “contre-performance” pour le marcheur né à Vénissieux, qui est parti en Normandie poursuivre sa progression.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut