Championnats du monde d’athlé : Gueï, une chance de médaille en moins

Après les hurdlers Dimitri Bascou, Pascal Martinot-Lagarde et Wilhem Belocian, le sprint perd un autre espoir de médaille française aux championnats du monde d’athlétisme de Londres, qui commencent le 4 août. La Lyonnaise Floria Gueï a en effet confirmé ce mercredi qu’elle renonçait à courir le 400 mètres, pour des raisons de santé.

La pensionnaire de l’Entente Sud Lyonnais ne sera pas de la partie, à Londres. ”En raison de quelques soucis physiques (rien de grave)”, a-t-elle annoncé sur sa page Facebook, Floria Gueï renonce à poursuivre une saison qui avait déjà moyennement commencé. Après un été 2016 brillant, au cours duquel elle avait battu son record en plein air sur 400 mètres, au meeting de Birmingham (50’’84) et malgré sa non-qualification en finale olympique à Rio, la Lyonnaise avait pourtant bien entamé l’hiver 2017.

En mars dernier, elle a aisément remporté son premier titre international individuel en devenant championne d’Europe indoor à Belgrade (Serbie), améliorant en même temps son record personnel en salle (51’’90). Depuis, Floria Gueï n’est descendue sous les 52 secondes qu’une fois, en juin, au meeting de Rome. Elle est même récemment passée à côté du titre national, aux championnats de France élite à Marseille, où le 400 mètres a été remporté par une autre Lyonnaise, Elea-Mariama Diarra.

Il ne s’agit pas d’une “blessure liée à la pratique de l’athlétisme”, d’après L’Équipe

Pourtant, le site Trackandlife.fr expliquait dernièrement que la championne d’Europe de 27 ans avait en tête de modifier son schéma de course – probablement en envisageant un départ plus rapide – afin d’atteindre un jour une finale mondiale. Avant d’en arriver là, Floria Gueï devra se contenter d’un bon mois de convalescence pour se remettre d’un problème de santé qui ne correspondrait pas à “une blessure liée à la pratique de l’athlétisme”, d’après L’Équipe. Selon le journal sportif, elle devrait faire l’impasse sur la prochaine saison indoor et se focaliser sur les championnats d’Europe de Berlin, en 2018.

à lire également
Kévin Campion
Le pensionnaire de l’AFA Feyzin Vénissieux vient de prendre une 24e place en 1h21’46” aux championnats du monde de Londres dans l’épreuve du 20 km marche. Une “contre-performance” pour le marcheur né à Vénissieux, qui est parti en Normandie poursuivre sa progression.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut