David Kimelfeld au conseil municipal, en septembre 2018 © Tim Douet
Une partie de la majorité métropolitaine comme de l’opposition utilise David Kimelfeld pour tenter de contrer le retour de Gérard Collomb. Ces alliances de circonstance pourraient permettre au président de la métropole de prolonger son bail jusqu’en 2020.
Collomb qui tacle Macron à Paris. Des anciens camarades du ministre de l'Intérieur qui fomentent un putsch sans l'assumer. La cour de Gérard Collomb qui voit la main de David Kimelfeld partout. Cette semaine est placée sous le signe des grandes manœuvres et des petites trahisons. Ou l'inverse.
Un appel anonyme pour contrer le retour de Gérard Collomb a circulé, par mail, parmi les notables lyonnais. Parti de personnalités bien ancrées à gauche comme Jean-Michel Daclin, il a fini, par effet boule de neige, à arriver jusqu’aux oreilles de Gérard Collomb et de ses proches. Lesquels parlent de trahison et imaginent que David Kimelfeld se cache derrière cette manœuvre.
Ce matin, le collectif "Construisons la Métropole pour demain" s’est réuni pour présenter leur projet. Ces 65 élus locaux, issus de 38 communes ou arrondissements, veulent faire appel aux citoyens pour proposer des solutions pour l’avenir. Pour l’heure, ils évoquent à demi-mot une possible présentation de liste aux élections municipales et métropolitaines de 2020. "Nous […]
La mairie de Lyon a accordé ce lundi une subvention de 1 251 894 euros à l’association Léo Lagrange pour la mise en place d’activités périscolaires. Un choix contesté par Denis Broliquier qui a critiqué le mode de désignation de cette association dont le passé a été mêlé au financement politique du Parti socialiste local.
Le projet de réaménagement du cours Vitton a été adopté ce lundi par le conseil municipal de la ville de Lyon. Un projet contesté comme à la métropole en juillet dernier notamment sur l’ajout d'une piste cyclable à contresens.
météo ciel nuage soleil pluie
Le conseil municipal a adopté la dénomination de trois nouvelles voies dans la ville  : un passage France Pejot, une rue Famille Arcelin et une place de la Tunisie. 
Arthaud
La porte-parole de Lutte ouvrière prendra la parole à Saint-Priest, à 19 heures. 
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et du parti Les Républicains s'est positionné en faveur du président hongrois alors que certains élus de son parti au Parlement européen ont voté la procédure initiée contre Budapest, cette semaine.  
Gérard Collomb
Après l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Lyon en 2020, ce lundi, Gérard Collomb a assuré qu'il demeurerait ministre de l'Intérieur à part entière jusqu'à l'été prochain. Un position difficilement tenable, selon ses opposants politiques. D'autant que l'ex (et futur ?) maire de Lyon semble déjà concentré sur son retour. 

Posts navigation

1 2 3 6 7 8 9 10 11 12 727 728 729