Pour le maire de Lyon, les quatre thèmes du grand débat national seront plutôt hors sol à Lyon. Selon Gérard Collomb, la ville est en avance sur la fiscalité, la démocratie ou l'environnement. Pour autant, il organisera des réunions publiques durant ces deux mois de concertation pour tenter de sortir de la crise des gilets jaunes.
Laurent Wauquiez
Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a publié une lettre ce dimanche sur sa page Facebook en réponse à celle d'Emmanuel Macron. Il dénonce la politique menée par le président de la République et demande aux  Gilets jaunes de “condamner sans la moindre ambiguïté et tout mettre en œuvre pour sortir les casseurs de leurs rangs”.
Les Républicains du Rhône mettent en garde l'exécutif contre la volonté de faire peser la responsabilité du grand débat national sur les mairies. Alexandre Vincendet et Patrick Verchère estiment ce n'est pas aux édiles d'organiser la réponse à une colère dont ils ne sont pas responsables. 
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Les groupes d'opposition de gauche à l'origine de la requête ayant abouti à l'annulation du budget 2017 du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes se félicitent de cette décision du tribunal administratif de Lyon, et assurent qu'ils resteront vigilants à l'avenir.
La tournée des vœux a pris une dimension nouvelle en cette année 2019. Ce n’est plus seulement un événement à mi-chemin entre la corvée et la tradition. Le retour de Gérard Collomb et ses emballements en ont fait un temps politique cette semaine, dans les arrondissements où il est allé comme dans celui où il […]
ordures
Après près de 10 ans de condamnation, le Grand Lyon a annoncé qu’il allait modifier sa façon de calculer la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) et son montant. 
Laurent Wauquiez
Comme pour celui de 2016, le tribunal administratif de Lyon a annulé le budget 2017 de la région Auvergne-Rhône-Alpes présidée par Laurent Wauquiez.
Nathalie Perrin-Gilbert, à l’hôtel de ville de Lyon – novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a fait l’impasse, comme depuis quatre ans, sur les vœux du 1er arrondissement. Un choix qui lui a permis de s’éviter une charge sévère contre son modèle lyonnais. Sur l’estrade, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire de l’arrondissement, s’en est surtout servie pour présenter son contre-modèle : plus participatif, moins porté sur le béton et le marketing territorial.
Au lendemain d'une cérémonie des vœux du 6e marquée par le coup de sang de Gérard Collomb qui a privé de parole David Kimelfeld, des élus lyonnais réagissent. Étienne Blanc dénonce «  une humiliation  ». Le président de la métropole revient, lui, sur cet épisode avec plus de légèreté.
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Mardi soir, lors des vœux au 6e arrondissement, Gérard Collomb, le maire de Lyon, s'est opposé à ce que David Kimelfeld, président de la métropole, prenne la parole, sous les yeux médusés de l'hôte de la soirée, Pascal Blache, le maire du 6e. À son arrivée, Gérard Collomb avait été hué par le petit millier de participants à cette soirée.

Posts navigation

1 2 3 6 7 8 9 10 11 12 747 748 749