Pas d'image
C'est déjà l'ex-futur espoir de la gauche lyonnaise.
Collomb la verrait bien lui succéder en 2014. Très populaire dans les pentes de la Croix-Rousse, elle a récemment pris une densité politique qu'on ne lui soupçonnait pas.
À Paris, plus personne ne croit en sa victoire.
Pas d'image
Le moins connu des élus Verts de Lyon semblait pourtant l'un des plus prometteurs en 2001.
Le "deuxième socialiste" de l'agglomération (derrière Collomb) a fait quelques choix dangereux quand on veut peser en politique.
Pas d'image
Avec Michèle Vullien à Dardilly, c'est le grand animateur de "Synergie" au Grand Lyon, ce rassemblement de "petits maires" élus sur des terres de droite qui ont rejoint Collomb au Grand Lyon.
Il est un préjugé dans les appareils des partis : pour promouvoir la diversité, il faut nommer des gens, pas les présenter car ils n'ont aucune chance.
On met "UDF", parce que le "Modem" et les jeunes adhérents venus de la gauche, Mercier, c'est pas trop son truc.
Elu coup sur coup conseiller général et député dans le 5e arrondissement, le secrétaire départemental de l'UMP s'est rapidement imposé comme la figure d'avenir de la droite lyonnaise, celui qui pourrait prendre la relève en cas d'échec de Perben.

Posts navigation

1 2 3 735 736 737 738 739 740 741 790 791 792