On met "UDF", parce que le "Modem" et les jeunes adhérents venus de la gauche, Mercier, c'est pas trop son truc.
Elu coup sur coup conseiller général et député dans le 5e arrondissement, le secrétaire départemental de l'UMP s'est rapidement imposé comme la figure d'avenir de la droite lyonnaise, celui qui pourrait prendre la relève en cas d'échec de Perben.
Lui qui, il y a quelque jours, "adressait un coup de chapeau" à Fidel Castro, pour le départ à la retraite du dictateur, lui qui rêve justement de remettre au goût du jour la dictature du prolétariat, André Gerin, ce nostalgique de l'Union Soviétique, va peut-être voir ses rêves les plus fous réalisés pour les prochaines élections municipales.
Il y a deux ans, le jeune député Emmanuel Hamelin s'était senti suffisamment fort pour défier Dominique Perben, dans le but de le remplacer comme tête de liste UMP aux municipales.
Pas d'image
Les 4 000 Vernaisonnaises et Vernaisonnais se préparent à un combat de poids-lourds de la "politique" - bien que les deux candidats soient officiellement estampillés "sans étiquette".
C'est un pari risqué qu'a tenté le patron du Modem en lançant Eric Lafond un mois à peine avant les municipales, au risque de se fâcher avec son fidèle parmi les fidèles, Michel Mercier.
Pas d'image
Jean-Luc Da Passano persiste et espère signer pour un troisième mandat.
Hyper contesté pour son caractère et ses choix en matière de déplacements, le président du Sytral bénéficie d'un soutien total de Gérard Collomb, qui souhaite le voir rempiler à cette fonction.
Pas d'image
Dans une ville plutôt ancrée à droite, la tâche s'annonce rude pour Christine Baud, conseillère municipale sortante, sans étiquette, mais dont la liste rassemble "25% de gens" encartés chez les Verts, au PS et au PC.
À Caluire, le nème3 national de l'UMP, ne craint pas grand chose.

Posts navigation

1 2 3 718 719 720 721 722 723 724 773 774 775