La communauté urbaine, présidée par Gérard Collomb, a voté une nouvelle fois le 11 janvier pour la révision du plan local d'urbanisme (PLU) à Décines. La première délibération du Grand Lyon avait été annulée avant Noël par le tribunal administratif. Mais sans surprise, le processus a été relancé lundi : 97 conseillers communautaires ont voté pour, 34 contre, dont une partie de l'UMP et des Verts.
Par son abstention sur le budget, est-elle sortie de la majorité ? Par son votre contre OL-Land, défie-t-elle ouvertement Collomb ? Lors du dernier conseil communautaire, lundi soir, Nathalie Perrin-Gilbert s’est singulièrement démarquée de ses camarades socialistes. Elle livre à Lyon Capitale les raisons de ses votes.
En circulant à Lyon, le risque est double ce début de semaine : glisser sur le verglas ou bien recevoir une stalactite sur la tête. Les pompiers sont intervenus une centaine de fois depuis lundi pour faire tomber les blocs de glace des toits. Article actualisé ce mardi à 19h
SERIE DU LUNDI - Officiellement investi pour être tête de liste du Front de Gauche, la conseillère régionale regrette que Jean-Jack Queyranne et son exécutif n'aient pas dépassé le "social-libéralisme", aidant par exemple les grandes entreprises sans garantie sociale.
C'est un peu l'alter-ego de Barack Obama, l'icône de notre puissance renaissante, l'image de l'Europe qui pourrait figurer sur nos timbres postes ou nos billets de banque. Vous connaissez cette tête frisée éberluée, ses petites lunettes d'intello-aventurier, ce Belge jovial. Il a pris ses fonctions au 1er janvier. Van Rombière, Van Rumstech, Van Roulette, Van Roupille, Van Ronflette... nos élus lyonnais l'ont aussi sur le bout de la langue.
Pas d'image
L'adjoint évincé compte bien continuer à exercer son droit de critique à l'égard de la municipalité, notamment sur OL-Land. Gérard Collomb aurait contacté Jean-Michel Aulas avant d'évincer le Vert de l'exécutif municipal.
TRIBUNE LIBRE. Didier Maïsto, P-dg de Lyon Capitale rend hommage à Philippe Séguin, dont il fut l'un des compagnons de route.
Débat # 1 - A l’heure des grandes régions européennes, l’identité rhônalpine est encore floue. Raphaël Ruffier Fossoul, rédacteur en chef de Lyon Capitale, interrogeait mercredi 6 janvier devant plus de 300 spectateurs les candidats aux régionales sur l’identité régionale : Rhône-Alpes existe-t-elle ? Quelle est leur vision politique de la région dans vingt ans ? Lire aussi :Le Grand Débat Lyon Capitale (partie 2 : l'environnement et les transports)Le Grand Débat Lyon Capitale (partie 3 : le développement économique)Le Grand Débat Lyon Capitale (partie 4 : la campagne électorale)
Débat # 2 - Un mois après le sommet de Copenhague, Raphaël Ruffier Fossoul, rédacteur en chef de Lyon Capitale, interroge les candidats aux régionales sur deux des principales compétences régionales. Quel bilan tirent-ils de la politique régionale en matière de transports, en particulier concernant les TER ? Rhône-Alpes est-elle un modèle d’ “éco-région“ ?Lire aussi :Partie 1 : L'identité régionalePartie 3 : le développement économiquePartie 4 : la campagne électorale
Débat # 3 - Alors que la crise économique affectera encore en 2010 les entreprises et les salariés rhônalpins, la Région a-t-elle fait ce qu’il fallait en matière de lutte contre la crise ? A deux mois des élections régionales, Raphaël Ruffier Fossoul, rédacteur en chef de Lyon Capitale, interrogeait le 6 janvier devant plus de 300 personnes les candidats aux régionales sur l'une des principales compétences de la Région.

Posts navigation

1 2 3 708 709 710 711 712 713 714 803 804 805