Titoff monte sur scène avec Métrosexuel son troisième spectacle.
Lot de prophéties et légendes rastafaris au Transbo.
Il y a des artistes qui chantent avec sincérité tout ce qu'ils vivent.
Expo. Après les délires beat générationnels de Ruppersberg, l'IAC, Institut d'Art Contemporain, récidive dans le conceptuel en présentant la première exposition "bilan" de l'œuvre de Jef Geys, "le plus grand artiste belge du XXe siècle". Geys peint des motifs de carrelage sur des toiles pour "donner une dimension de verticalité au sol" ; il remet en scène la reine Margot version telenovellas pour railler le factice et l'excès ou plante des choux de Bruxelles dans un potager géant installé dans l'entrée de l'IAC... Dans chacune de ses oeuvres, l'artiste belge semble s'être emparé de tout ce qui relie l'individu à la culture, à l'espace ou à la nature.
Plus jeune, Nathaniel Fregoso, ex-étudiant en cinéma à Los Angeles et leader allumé de The Blood Arm, a fumé les pétards éternels déposés en offrande sur la tombe de Jim Morrison au Père Lachaise.
Le festival Nuits Sonores approche à grands pas.
Festival. De nombreux bénévoles s'activent déjà aux ateliers Frappaz pour préparer les Invites de Villeurbanne, festival de convivivalité, de spectacles de la rue et de musique.
Danse. James Thiérrée, petit-fis de Charlot, mêle le cirque, le théâtre et la danse dans des spectacles poétiques.
Philippe Torreton incarne un Misanthrope russe dans Du malheur d'avoir de l'esprit au théâtre des Célestins.
Carré la joue barrée La critique.

Posts navigation

1 2 3 623 624 625 626 627 628 629 636 637 638